POLITIQUE

Fin du CFA / Monnaie unique de la Cedeao : En visite à Abidjan, le président du Niger interpelle Alassane Ouattara

Les présidents Issouf Mahamadou et Alassane Ouattara, samedi à Abidjan

En visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire, le président Nigérien, Issouf Mahamadou a échangé le samedi 4 mai 2019 avec son homologue ivoirien, Alassane Dramane Ouattara à la résidence Abidjanaise de ce dernier. Ces échanges qui selon le communiqué officiel ont essentiellement porté sur les relations bilatérales entre le Niger et la Côte d’Ivoire, ont été l’occasion pour Issoufou Mahamadou d’interpeller l’ivoirien sur la question du franc CFA qu’il appelle à vite remplacer par une monnaie sous-régionale.

Ci dessous, l’intégralité du communiqué officiel ayant sanctionné cette visite de travail 

 

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, s’est entretenu ce samedi 04 mai 2019, à sa Résidence sise à Cocody Riviera – Golf, avec son homologue nigérien, S.E.M. ISSOUFOU Mahamadou, qui effectue une visite d’amitié et de travail en Côte d’Ivoire. Le Chef de l’Etat s’est réjoui de cette visite du Président du Niger et a indiqué que celle – ci vient renforcer les « excellentes relations » d’amitié et de fraternité qui existent entre la Côte d’Ivoire et le Niger, et dont les jalons ont été posés par les Présidents Félix HOUPHOUËT – BOIGNY et Hamani DIORI. Il s’est ensuite félicité de « l’exemplarité « des relations de coopération » entre les deux pays ainsi que du comportement « remarquable » de la communauté nigérienne vivant en Côte d’Ivoire, de même que son importante contribution à l’essor économique de notre pays.

Le Président Alassane OUATTARA a tenu également à féliciter son homologue nigérien pour les résultats obtenus par le Niger sous son autorité dans la lutte contre le terrorisme ainsi que pour son implication personnelle dans le renforcement de l’intégration économique sous-régionale et continentale. Il a ajouté avoir évoqué avec son homologue nigérien le renforcement des relations entre les deux pays d’autant qu’en dépit de leurs potentialités, le volume des échanges entre le Niger et la Côte d’Ivoire demeure « très faible ». Aussi, ont-ils décidé de dynamiser ces échanges à travers l’identification de secteurs prioritaires tels que l’agriculture, l’élevage, les transports ainsi que la promotion des investissements dans les deux pays.

A cet égard, le Chef de l’Etat a invité le Gouvernement et les populations du Niger à s’approprier le Port Autonome d’Abidjan et le Port sec de Ferkessédougou dont les travaux de construction vont bientôt démarrer, afin de bénéficier de leurs « extraordinaires atouts ».

Au plan sécuritaire, le Niger et la Côte d’Ivoire ont décidé, selon le Chef de l’Etat, de renforcer leur coopération, en particulier dans la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité. S’agissant de la coopération continentale et multilatérale, le Président Alassane OUATTARA a salué le rôle joué par le Président ISSOUFOU Mahamadou, notamment au niveau de la Zone de Libre- Echange Continentale Africaine (ZLECAf), dont il est le Champion, ainsi que de la Monnaie unique au niveau de la CEDEAO. Après avoir abordé la situation socio-politique et les foyers de tensions préoccupants en Afrique, notamment en Guinée-Bissau, en République Centrafricaine, au Soudan, au Bénin, etc, le Président de la République a précisé avoir réitéré à son homologue nigérien, la volonté de la Côte d’Ivoire de dynamiser, de diversifier et de moderniser sa coopération avec le Niger, et de travailler ensemble au renforcement de l’intégration régionale et continentale.

Quant au Président ISSOUFOU Mahamadou, il a tenu à féliciter son homologue ivoirien pour son « leadership » dans la gouvernance de son pays et a indiqué que sa présence à Abidjan est un « symbole fort » de sa volonté de renforcer les relations d’amitié et de coopération avec la Côte d’Ivoire, dans la mesure où l’axe Abidjan – Niamey a toujours été un « axe fort » depuis l’aube des indépendances. Il a ajouté que les deux pays ont reçu en héritage la très grande complicité qui existait entre les Présidents Félix HOUPHOUËT – BOIGNY et Hamani DIORI ; laquelle complicité était basée sur la fraternité, la solidarité et la culture de la paix et du dialogue.

A cet égard, il a insisté sur la nécessité pour les deux pays, d’entretenir et de vivifier cet héritage des Pères fondateurs, en continuant notamment à mener ensemble des actions communes dans des structures d’intégration sous- régionales, continentales et internationales. Il a aussi affirmé que les questions d’intérêts communs mais également de sécurité, de menaces de toutes sortes, de lutte contre le terrorisme, de criminalité transfrontalière ainsi que d’intégration et de transformation de nos matières premières, ont figuré en bonne place au menu des échanges avec le Président Alassane OUATTARA.

Sur la question de la Monnaie unique de la CEDEAO, le Président ISSOUFOU Mahamadou a souhaité l’accélération de la mobilisation des ressources pour le financement de la feuille de route de cette Monnaie et la nomination des membres en charge de la gestion de ces fonds. Au plan bilatéral, il a également reconnu la faiblesse des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays et en a appelé à leur redynamisation.

Pour terminer, il a félicité le Président Alassane OUATTARA pour le rôle « éminent » que la Côte d’Ivoire joue au niveau du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Notons que le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, M. Hamed BAKAYOKO, le Secrétaire Général de la Présidence de la République, M. Patrick ACHI, les Ministres Ally COULIBALY (Intégration Africaine et Ivoiriens de l’Extérieur), Nialé KABA (Plan et Développement) et Souleymane DIARRASSOUBA (Commerce, Industrie et PME), ainsi que des membres du Cabinet présidentiel, ont pris part à la rencontre.

 

Source : Dircom Présidence de Côte d’Ivoire

Le titre et le chapeau sont de la Rédaction