SOCIÉTÉ

France / Organisation des femmes Ivoiriennes : Carole Sanni reconduit à la tête de l’Union pour 2 ans

Carole Sanni, Présidente des femmes Ivoiriennes en France / Photo EventNews.TV
C’est les larmes aux yeux que Carole Sanni s’est vue obligée d’accepter un deuxième mandat à la tête de l’Union lnterfederale des Associations Féminines et des Femmes Ivoiriennes de France (UIAFFIF). C’était l’après midi du samedi 12 janvier 2019, dans les locaux de l’église Ste Helene dans le 18ème arrondissement de Paris, où malgré la manifestation des Gilets jaunes dans les rues, les femmes ivoiriennes étaient venues très nombreuses prendre part aux travaux de la première assemblée ordinaire de leur organisation. 
 
Présentant son bilan de deux ans à la tête de l’Union, la présidente alors en fin de mandat a souligné le partenariat avec la HEC ( la prestigieuse École des hautes études commerciales de Paris) qui accompagne l’UIAFFIF dans la formation en entrepreneuriat de ses membres. L’adhésion de l’association au Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (le FORIM qui est une plateforme nationale Française réunissant des réseaux, des fédérations et des regroupements d’Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration (OSIM) engagés dans des actions d’intégration en France et dans des actions de développement dans les pays d’origine). 
 
Elle a aussi fait cas d’un projet avec l’Office de immigration et le ministère de l’intérieur Français qui accompagne financièrement désormais, les femmes qui choisissent de retourner définitivement au pays. Autre projet bouclé durant ses deux années de mandat, une opération immobilière permettant aux membres d’acheter sur 15 à 20 ans, des maisons au pays allant de 15 à 20 millions de F. CFA
 
A l’issue de la presentation de ce bilan moral ainsi que du bilan financier qui se solde par un excédent de 2000 euros, Carole Sanni a souhaité passer la  main. Elle a donc refusé de se représenter au poste de présidente le moment des élections venu. Ce que les femmes présentes ont refusées, l’obligeant par un très long standing ovation à demeurer à la tête de leur organisation. 
 
Pleurant d’émotion, elle a finalement donner son accord pour un nouveau mandat, donnant du coup une allure de fête à la suite de cette assemblée générale ordinaire. « Pour notre organisation qui n’a que deux années d’existence, on ne pouvait pas attendre mieux de la toute première présidente » a expliqué une des membres.
 
La présidente élue appelle toutes les femmes ivoiriennes vivant en France, à l’union et à la solidarité. « Mon premier mandat a été pénible, c’est pourquoi je ne souhaitais pas continuer (…) J’ai eu trop de peaux de bananes, souvent même de mes sœurs en qui j’avais le plus confiance » nous a confié la présidente de l’ l’UIAFFIF qui demande à chacune de se mettre au dessus des considérations politiques quant il s’agit surtout de l’intérêt du groupe. 
 
Pour ce nouveau mandat, Carole Sanni entend dans la cadre du projet immobilier faire livrer pour 2019, 250 maisons à ses adhérentes et 250 autres maisons en 2020. Aussi, entend elle finaliser dans les prochains jours, un accord avec une compagnie aérienne reliant quotidiennement la ligne Paris – Abidjan, pour une réduction permanente du prix du billet d’avion pour toutes les membres de l’Association. « Nous pouvons faire beaucoup de choses » resume-t-elle. Elle appelle le gouvernement ivoirien à les accompagner dans leurs actions. 
Blaise BONSIE