SOCIÉTÉ

France : Une ivoirienne assassinée à coups de couteau par son fils

La communauté ivoirienne en France est en deuil. Philomène Guemi épouse Buquen, 54 ans, native de Issia dans l’ouest de la Côte d’Ivoire a trouvé la mort le matin du samedi 25 avril 2020 dans son appartement à  Epinay-sous-Sénart, commune du département de l’Essonne, située à 22 km au sud-est de Paris.

Assistante maternelle à la Mairie d’Epinay, Philomène vivait le confinement avec ses enfants. Lorsque Cédric, âgé de 29 ans, à la suite d’une banale dispute (avec sa mère) s’est saisi d’un couteau de cuisine pour la poignarder au niveau du thorax.

Les deux filles cadettes de la dame également majeures qui ont assisté impuissantes à la scène, se sont empressées d’appeler les sapeurs pompiers. Arrivés rapidement sur les lieux, les policiers du commissariat de Brunoy qui avaient devancés les pompiers ont découvert la dame en arrêt cardiaque. Malgré le massage cardiaque qu’ils ont aussitôt prodigué, Philomène n’a pu être ranimé. C’est donc son corps sans vie qui a été enlevé un peu plus tard par les services de pompes funèbres.

Les policiers ont par la suite procédé à l’interpellation du fils. Calme dans un premier temps, il s’est emporté et a donné un coup de tête à l’un des policiers au moment de quitter l’appartement. Hospitalisé à l’hôpital le fonctionnaire de police blessé est dans une incapacité de travail de 8 jours.

Le jeune homme, selon les premier éléments de l’enquête est selon le parquet d’Evry, connu pour avoir eu des antécédents psychiatriques. « Il était en rupture de traitement », précise une source policière.

Examiné par un psychiatre qui a confirmé ses troubles psychiatriques dans le cadre de sa garde à vue, le fils présumé meurtrier a en fin d’après midi de ce samedi, été hospitalisé dans un centre psychiatrique.

Blaise BONSIE