Accueil » HOMMAGE AUX PEUPLES DE L’AFRIQUE NOIRE EN LUTTE POUR LA LIBERATION, LA DEMOCRATIE ET LA SOUVERAINETE DE LA CÔTE D’IVOIRE
SOCIÉTÉ

HOMMAGE AUX PEUPLES DE L’AFRIQUE NOIRE EN LUTTE POUR LA LIBERATION, LA DEMOCRATIE ET LA SOUVERAINETE DE LA CÔTE D’IVOIRE

Nous, Mouvement de Solidarité Démocratique de la Société civile Ivoirienne, dans la Diaspora en France, rendons HOMMAGE, aux peuples de l’Afrique Noire, pour leur solidarité avec la nation ivoirienne et qui se sont dressés contre l’impérialisme Européen et en particulier Français.
Nous rappelons en effet, que les élections du 31 octobre et du 28 novembre 2010, furent les premières élections libres, pluralistes et démocratiques en Côte d’ Ivoire depuis 1960. Malheureusement, la France de Jacques Chirac et celle de Nicolas Sarkozy ont inversé les résultats des urnes qui ont donné la victoire à Laurent Gbagbo, proclamé président de la République de Côte d’Ivoire le 3 décembre 2010 par le conseil constitutionnel.
Une crise institutionnelle s’est installée alors avec l’irruption d’une rébellion armée créée de fait, par la Communauté Internationale et la France de Nicolas Sarkozy.
Cette crise a plongé le pays dans la guerre, la violence, le désordre et le chao avec pour conséquences des milliers de morts et de destructions matérielles. Elle a conduit ensuite à la capturassions par l’armée française et à la déportation à la Cour Pénale Internationale (CPI) à LA HAYE au PAYS BAS du Président Laurent Gbagbo, le Président démocratiquement élu.
Les africains choqués et profondément meurtris dans leur chair, ont réagi solidairement avec les ivoiriens pour dénoncer et combattre cette injustice colonialiste faite à la Côte d’Ivoire et à son président Laurent Gbagbo. Ils ont organisé le combat sans armes, par :
La diplomatie.
Les manifestations et settings.
Les réseaux sociaux et les conférences de presses.
Nous rendons ici, un vibrant Hommage aux africains épris de liberté et de démocratie et qui ont organisé la lutte et la résistance contre le colonialisme et l’impérialisme de l’occident.
Nous citons notamment :
-Monsieur Abel Naki fondateur du Mouvement Panafricaniste, le CRI, et qui a mobilisé et sensibilisé l’opinion nationale et internationale en organisant les marches de protestation, résistance et de dénonciation à travers la France et toute l’Europe, à partir du mois de novembre 2010.
L’action des panafricanistes s’est poursuivie jusqu’à en 2019, à l’acquittement puis à la libération du président Laurent Gbagbo ; bien que minimisée, dès son commencement par le président Nicolas Sarkozy, qui disait alors ‘’ cette marche sur paris est pour quelques jours’’.
-Monseigneur Desmond TUTU l’archevêque de l’Afrique du Sud, qui, le 02 mai 2011, savait déjà l’innocence du président Laurent Gbagbo, et qui, dans sa vision prophétique, avait pu former une délégation de trois personnes, pour lui rendre visite dans la prison de Korhogo.
Ainsi, cette délégation était composée de trois personnalités : l’archevêque de l’Afrique Sud, l’ex-Secrétaire Général des Nations Unies Monsieur Koffi Annan, l’ancienne présidente d’Irlande devenue ex-haute commissaire au droit de l’homme de l’ONU Madame Mary Robinson.
-Le peuple d’Afrique de Sud, et son Président d’alors Monsieur Thabo Mbeki qui avait mené les négociations, lesquelles devait aboutir à la normalisation de la Côte d’Ivoire, mais brisées par la communauté internationale.
-Les peuples du Cameroun, du Congo RDC, du Nigéria, de la Guinée Conakry, du Ghana et de Liberia, qui, sur leur terre natale avaient manifesté leur mécontentement et leur soutien au peuple de Côte d’Ivoire, suite au renversement brutale et injuste du président Laurent Gbagbo par la communauté internationale qui affame l’Afrique Noire.
-Certains chefs d’état de l’Afrique Noire : Monsieur le président Alpha Condé (Guinée Conakry), Monsieur le président Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Monsieur le Président Mahamadou Issoufou (Niger), Monsieur le Président Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso), l’ex président et défunt Monsieur Jerry Rawlings et Nana Akufo Addo (Ghana) qui ont soutenu et/ou mené des négociations auprès des autorités Françaises, afin d’obtenir la libération du président Laurent Gbagbo.
-Nous rendons HOMMAGE aussi à toutes les organisations de la Société civile et ONG, notamment : ACI et toutes ses composantes, (Côte d’Ivoire), les Mouvements de résistance, CACI (USA), CIC (CANADA), les Médias Numériques de Christian VABE, Joël Etien Brou, Nobou Asmarra, Tidiane Oulaï et Nöel André Sessegnon et toutes les organisations de résistance à Paris, qui se sont impliquées dans cette lutte.
Secrétariat Général La Présidence du Mouvement MSD
Djirika Roger TAGNON Jean BLEZON

 

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire