CULTURE

Humour / L’incroyable palmarès d’Agalawal

Kra Kobenan Kouman Ignace ou encore Agalawal occupe la scène humoristique ivoirienne depuis 2008. Ce que nombre d’Ivoiriens ignorent, c’est qu’Agalawal excelle dans son domaine au point de glaner des lauriers sur le continent et de représenter son pays dans le monde.

Meilleur artiste humoriste d’Afrique de l’Ouest au Quistiti d’or en 2013 au Burkina Faso, meilleur artiste humoriste du festival Toseka en 2014 au Congo Kinshasa, vainqueur des Awards de l’international Delphic Comedy Championships à Johannesburg, en Afrique du Sud en 2017.

Lorsqu’il ne rafle pas les prix sur le continent noir, Agalawal, ambassadeur de la ville de Grand Bassam pour l’Unesco, participe à des festivals internationaux tels que le FIHA (Festival international de l’humour africain), la Marché des arts et des spectacles africains (Masa), le Marrakech du rire (2015-2016) ou encore le Jamel Comedy Club non sans oublier le Parlement du rire avec Mamane, Digbeu Cravate et Gohou Michel.

L’aura du natif de Pinda Boroko est si avenante qu’il gagne la confiance des grosses institutions. Western Union et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont emboîté le pas à l’Unesco en faisant d’Agalawal leur ambassadeur respectivement en 2016 et en 2017. Si l’ex-élève du lycée moderne de Grand Lahou, aujourd’hui titulaire d’une Maîtrise d’Anglais, rêvait de devenir ambassadeur, il peut être fier d’être l’un des meilleurs dans son domaine et de porter haut le drapeau ivoirien dans le monde.

Cyrille NAHIN