SOCIÉTÉ

Incendie d’origine criminelle / Qui en veut à Orange Côte d’Ivoire

Mamadou Bamba, directeur du groupe français Orange à Abidjan a qualifié l’incendie survenu le 30 avril 2018 de sabotage d’origine criminelle.  Une sortie quelque peu hasardeuse qui  ouvre le suspense sur l’incendie des installations du leader de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire.

Dysfonctionnement dans les services  pendant deux semaines. Des installations stratégiques endommagées par endroits ainsi qu’un câble sous-marin. C’est le préjudice causé par cet incendie d’origine criminelle selon le directeur Mamadou Bamba.Pour étayer ses propos, le directeur de Orange s’appuie sur la section d’un câble électrique de haute tension, de deux centimètres de diamètres qui a entraîné une interruption des appels fixes, internationaux, mobiles, de l’internet dans les communes d’Abidjan dont le Plateau, centre névralgique des affaires.

Accusations gratuites ou pistes qu’enquête, il n’empêche que ces précisions du responsable de l’entreprise Orange avant toute enquête laissent pantois.

Pour rappel, Orange dispute le marché de la téléphonie mobile avec le sud-africain MTN et le groupe ivoiro-saoudien Atlantique Télécom. Le groupe a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 540 milliards de FCFA.

 

Cyrille NAHIN

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire