AFRIQUE & MONDE

Jack Dorsey, le patron de Twitter, séjournera en Afrique de « 3 à 6 mois » en 2020

Jack Dorsey, co-fondateur et PDG de Twitter, a annoncé dans un post daté du 27 novembre 2019, qu’il s’installera « 3 à 6 mois » en Afrique.

« Triste de quitter le continent… pour l’instant. L’Afrique définira l’avenir (notamment celui du bitcoin !). Je ne sais pas encore où, mais je vivrai ici 3-6 mois mi-2020. », a-t-il écrit alors qu’il était encore à l’aéroport d’Addis-Abeba, au terme d’une tournée africaine dont l’Ethiopie était l’ultime étape.

Son périple l’a conduit, pendant tout le mois de novembre, successivement au Ghana, au Nigeria et en Ethiopie, où il a rencontré des acteurs de l’industrie des technologies de l’information. Il s’est également rendu en Afrique du Sud, mais plutôt pour faire de la méditation. Sa timeline sur Twitter est un récit complet, textes et images, de son séjour africain.

Depuis l’annonce de son projet de s’installer quelques mois en Afrique, chacun y va de sa proposition pour l’encourager à choisir son pays comme destination. Les Nigérians comptent notamment sur leur compatriote Ngozi Okonjo-Iweala, qui a rejoint le conseil d’administration de l’entreprise en 2018, pour faire pencher la balance de leur côté.

Cette dernière a salué son « expérience » africaine et son intention de séjourner plus longuement sur le continent. « Très heureuse que tu aies pu faire cette expérience et découvrir les personnes merveilleuses et talentueuses, qui sont les trésors dont nous disposons sur ce continent », a-t-elle notamment écrit en répondant au post de Jack Dorsey.

L’ancienne ministre nigériane et ex-directrice de la Banque mondiale n’a pas manqué de le taquiner durant son séjour ghanéen, où elle lui recommandait dans un tweet de se prononcer avec prudence quant à ses préférences entre le jollof nigérian, plat à base de riz revendiqué comme spécialité par le Nigeria, et sa version ghanéene.

Mais l’intérêt de Jack Dorsey pour l’Afrique est tout sauf culinaire. La nomination de Ngozi Okonjo-Iweala, unique représentante du continent au sein de l’organe de direction de Twitter, marquait déjà l’attention portée par l’entreprise à cette région du monde. Le futur séjour de Jack Dorsey en est a priori une confirmation.

Source: France info