ÉCONOMIE

La Côte d’Ivoire reçoit une aide américaine de 525 millions de dollars

Ce don, qui « vise à soutenir la croissance et à encourager les investissements privés », sera réparti en deux volets principaux : les transports et l’enseignement.

La Côte d’Ivoire va recevoir une aide américaine de 525 millions de dollars (470 millions d’euros) sur cinq ans pour son développement, ont annoncé, lundi 5 août, les autorités ivoiriennes et américaines en marge du Forum AGOA Etats-Unis Afrique d’Abidjan.

Cette aide au développement octroyée par le programme gouvernemental américain Millennium Challenge Corporation (MCC) avait été décidée en septembre 2017 et est « entrée en vigueur » ce lundi, selon les communiqués de la présidence ivoirienne et du gouvernement américain.

« Ce don vise à soutenir la croissance et à encourager les investissements privés en renforçant les capacités de la main-d’œuvre, en réduisant les coûts de transport et en ouvrant de nouveaux marchés », a commenté le directeur général de MCC, Sean Cairncross, cité dans le communiqué.

Collèges de proximité

Dans le détail, cette aide sera répartie en deux volets principaux :

  • « Le projet Abidjan Transport permettra de réduire les coûts de transport et d’améliorer l’efficacité des entreprises en réhabilitant les routes aux alentours de la zone portuaire et en améliorant la gestion et l’entretien du réseau routier », selon le communiqué du MCC.
  • « Le projet Compétences pour l’employabilité et la productivité permettra d’accroître l’accès à l’enseignement secondaire et à la formation des enseignants » et de construire « 84 nouveaux collèges de proximité », selon la même source. Il vise aussi à améliorer l’accès à l’enseignement pour les filles afin d’« atténuer les disparités entre les genres ».

Le budget de l’Etat ivoirien pour 2019 s’élève à environ 7 300 milliards de francs CFA (près de 11 milliards d’euros), selon la loi de finances.

MCC est un organisme gouvernemental américain qui aide des pays en voie de développement respectant des critères de démocratie et de bonne gouvernance tels que, notamment, la lutte contre la corruption et le respect des droits humains, avec pour objectif la promotion de la croissance économique et la réduction de la pauvreté.

Source: Le Monde