AFRIQUE & MONDE

La CPI renonce à une enquête au Gabon

La CPI a annoncé qu’elle n’ouvrira pas d’enquête sur les violences post électorale de 2016

Le gouvernement gabonais s’est dit satisfait de la décision de la Cour pénale internationale de ne pas ouvrir d’enquête sur les violences post-électorales de 2016 au Gabon.

Le gouvernement gabonais avait saisi la CPI pour des “faits relevant de l’incitation à commettre le crime de génocide” de la part de certains opposants.

La procureure de la CPI a conclu qu’il n’y avait “pas de base raisonnable”.

L’opposition demande au procureur de la République de se saisir du dossier. Jean Gaspard Ntountoume Ayi est l’un des porte -parole de l’opposant Jean Ping

Retrouvez cet article sur BBC Afrique

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire