POLITIQUE

La jeunesse EDS et PDCI prêts à affronter Ouattara, avec le soutien de Bédié

Les  jeunes du mouvement Ensemble  pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS)   ont organisé un grand rassemblement  politique  ce samedi 28 juillet 2018  à la mythique  place  CPI de Yopougon pour jeter les bases des  futures combats  à mener dans la perspective  des élections présidentielles de 2020 .  Ils étaient des milliers d’ivoiriens à prendre d’assaut le lieu du meeting qui s’est déroulé dans une ambiance festive  sans heurt,  sous haute surveillance des Forces de l’ordre.

‘’ Nous allons nous mobiliser de façon démocratique pour obtenir le départ de Youssouf Bakayoko et la réforme de la CEI ,  nous sommes en route pour 2020, nous allons  lever tous les obstacles sur notre chemin à commencer  par la CEILa CEI est une section du RDR pour faire gagner Ouattara,  le RDR , la CEI est un danger national ‘’  dira d’entrée  de jeu  Koua Justin le leader de la jeunesse de la coalition Ensemble pour la démocratie et la paix (EDS).  En tout cas les jours à vénir s‘annoncent donc  chaudes en témoigne  la grande mobilisation  des milliers de jeunes qui ont prit d’assaut le lieu du meeting et la  sévère  mise en garde de la   jeunesse de l’opposition ivoirienne  au pouvoir Ouattara.

Ce meeting politique avait pour but de sonner la mobilisation pour reprendre la lutte  concernant la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI ) ,  le départ de son président Youssouf Bakayoko , l’obtention d’un  listing électoral fiable et un changement à la tête du Conseil  constitutionnel.  En clair il s’agit pour ces jeunes de préparer  les conditions d’une élection  juste et transparente en 2020. Et pour cela Koua Justin qui est le président de la jeunesse de la coalition politique de l’opposition EDS  a invité les jeunes ainsi que tous les partis de l’opposition à se tenir prêts pour ce  combat.

Koua Justin  a également demandé au  Pdci – Rda qui  a  envoyé une forte délégation à ce meeting à rejoindre l’opposition pour mener ensemble cette bataille afin d’affronter  le régime Ouattara. ‘’ J’appelle à la lucidité et la compréhension de nos amis du PDCI, du MFA, de LIDER … et de tous les partis politiques   pour neutraliser notre unique danger qui est Alassane Ouattara ‘’ a déclaré Koua Justin. ‘’ Chers  amis jeunes du PDCI l’heure à sonner pour le grand rassemblement ‘’  a –t-il ajouté. Appelant plus loin à un sursaut national  contre la forfaiture du régime Ouattara. Pour lui le pays  va mal,  sept années  après la  crise post électorale, des prisonniers politiques continuent de mourir dans les geôles du pouvoir,  la pauvreté   et l’insécurité  gagnent  en intensité, des milliers d’ivoiriens sont toujours en exil, l’école va mal, la justice est toujours aux ordres du pouvoir  et tout cela par la faute des dirigeants actuels du fait de leur mauvaise gestion des affaires de l’Etat.

Pour Koua Justin le moment est venu de  mettre un holà à la misère des ivoiriens.   Ce grand rassemblement est un test et un message fort envoyé au pouvoir d’Abidjan qui continue de demeurer  sourd aux  revendications  de l’opposition et des populations.   Il a une fois de plus invité le Chef de l’Etat à la négociation avec leur leader Aboudramane Sangaré afin de trouver les solutions aux problèmes des ivoiriens  ‘’ Ce meeting est une mise en jambe, c’est un message envoyé à Alassane Ouattara il ne faut pas énerver le peuple ‘’ .  Pour Koua Justin la solution idoine pour mettre fin à la souffrance des ivoiriens réside  en la libération du  président Gbagbo ‘’ lorsqu’une République va mal on attend toujours quelqu’un qui va vénir le redresser et c’est le président Laurent Gbagbo ‘’,  a-t-il  affirmé. Il a tendu la main aux militants du Pdci de se joindre  à eux pour ensemble mener ce combat de la souveraineté  et du retour de la démocratie dans le  pays avec en toile de fond l’obtention d’une élection juste et transparente  en 2020.

Le Pdci  qui a  envoyé une forte délégation à ce meeting a  bien perçu le message des jeunes d’EDS.   M. Gouali   Dodo  Basile délégué départemental du PDCI de  Vavoua et membre du bureau politique de ce parti   c’est dit en phase avec la   jeunesse de EDS et que  son parti sera  à leur coté pour mener ensemble le combat de la libération de la Cote d’Ivoire avant de  livrer  un message du président Bédié.  ‘’ Je voudrais vous dire que le président Henri Konan Bédié n’est plus dans les mensonges, il me charge de vous dire qu’il  vous salue, il vous soutient  dans le combat pour la libération de la Cote d’Ivoire  ‘’ a-t-il déclaré.  Poursuivant ses explications, il dira  que le PDCI a un devoir  moral envers Laurent Gbagbo car en 2000 quand  Laurent Gbagbo  était candidat aux élections présidentielles il a demandé au Pdci de le voter et s’il est élu il va faire revenir Bédié d’exil.  Gbagbo a été élu et il a tenu ses promesses en faisant revenir Bédié dans son pays .

Aujourd’hui le PDCI à le devoir de se battre pour que Laurent Gbagbo revienne dans son pays ‘’. ‘’ Bédié ne veut plus être complice de certaines choses, il s’engage à se battre pour la libération de la Cote d’Ivoire  et pour la réconciliation nationale  a-t-il affirmé.  Estimant  que la réconciliation nationale et la paix en Cote d’Ivoire sont étroitement liées à la libération du président Gbagbo.  M. Koffi  Kra  Serges Pacôme  membre du bureau national de la jeunesse du PDCI et porte-parole en chef  de la jeunesse PDCI  rural a dit la détermination des jeunes de son parti à engager le combat aux Cotés des jeunes de EDS .‘’ Nous sommes venus dire aux jeunes ivoiriens qu’il est temps,  il est l’heure , ivoirien de l’est , de l’ouest , du nord , du sud  il est temps qu’on se mette ensemble , il n’ya plus de calcul à faire , oublions tout et pensons à la Cote d’Ivoire voilà pourquoi nous sommes là  …, Il faut qu’on se mette ensemble , chers  frères  c’est fini , la récréation est terminé , les ivoiriens sont ensemble maintenant  le président Houphouët  Boigny a laissé un héritage qui est  la Cote d’Ivoire.

Le président Laurent Gbagbo n’est pas loin, je suis pour sa libération je m’engage auprès de vous à me  battre pour que Laurent Gbagbo revienne, car s’il n’est pas libéré il n’y aura pas la paix en Cote d’Ivoire ‘’. Le président  Bédié  demande aux jeunes de se  mettre  ensemble pour qu’en 2020 le pouvoir revienne chez nous il compte  sur la jeunesse ivoirienne, la jeunesse de EDS,  sur tous les ivoiriens  ‘’ a-t-il conclu.

Albert Zatté

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire