POLITIQUE

La jeunesse EDS et PDCI sonnent la mobilisation pour faire fléchir le régime Ouattara

Les jeunes du mouvement Ensemble pour la démocratie et la Souveraineté (EDS) et ceux du Parti démocratique de Cote d’Ivoire ont eu une seance de travail ce jeudi 30 aout 2018 à la maison de la presse à Abidjan –Plateau, pour tracer ensemble les sillons des actions communes à mener afin d’emmener le régime Ouattara à fléchir en prenant en compte leurs revendications.

La rencontre de la jeunesse de l’opposition ivoirienne sanctionné par un communiqué final avait pour objectif de faire en sorte de mutualiser leurs efforts afin de mener désormais ensemble des actions futures qui emmèneront le régime Ouattara à revoir sa copie en accédant à leurs revendications. Dans le communiqué paraphés par Koua Justin président de la JEDS , Yao Innocent président de la jeunesse PDCI Rurale et Docteur Anaman Yabo Narcice représentant Kouassi Yao Valentin président de la JPDCI Urbaine, dont nous avons reçu copie. Dans ce document lu par Dahi Nestor porte –parole de la JEDS, ces jeunes ont examiné ensemble les questions de la réforme de la CEI avant le 13 octobre 2018 date des élections locales, la libération des prisonniers militaires, le retour sécurisé des exilés ,la transformation de l’ordonnance d’amnistie en loi d’amnistie et enfin le martyr que subissent les cadres non alignés au parti unifié dans l’administration publique et parapublique.

A la fin de cette séance de travail Koua Justin s’est dit satisfait de cette rencontre, avant de remercier les jeunes du PDCI pour cet engagement pour ‘’ sauver la mère patrie qui est pris en otage par le régime Ouattara. ‘’ Je voudrais dire merci à nos amis de la Jeunesse du PDCI, ce matin nous avons eu une séance de travail sur des sujets urgents qui interpellent l’ensemble des ivoiriens et j’ai du constaté leur volonté d’aller au secours de la mère patrie en danger, j’ai été séduit par la qualité de leurs analyses et propositions et de leur état d’esprit. Je voudrais leur dire merci.’’ S’est réjouit le président de la JEDS. Poursuivant ses explications n’a pas manqué d’évoquer et d’attirer l’attention des uns et des autres sur le péril qui guette les ivoiriens.‘’ Aujourd’hui le pays est en danger. Ouattara est un danger pour la nation, il représente une menace nationale en confisquant la CEI au profit du RDR, en maintenant encore des ivoiriens en prison, en exil, en érigeant la politique de rattrapage en un système, il dévient une menace nationale, il est donc urgent que nous sonnions la mobilisation nationale.

Pour obtenir cette mobilisation nous avons convenu avec nos amis de la JPDCI de conjuguer désormais nos efforts afin de constituer une force qui puisse voler au secours de la nation ivoirienne. Dieu merci nos amis de la JPDCI se sont inscrits dans cette volonté. Nous seront donc ensemble sur le terrain pour réparer tous les torts que Ouattara cause aux ivoiriens.’’ Rappelant toutefois la tenue d’un meeting politique de la JEDS le 15 septembre prochain à Cocody. M. Innocent Yao président de la JPDCI Rurale a emboité le pas à Koua Justin se réjouissant également de cette rencontre qu’il a jugé fructueuse qui cadre avec l’objectif visé par le président Bédié..‘’ Aujourd’hui nous sommes engagés dans un processus de rassemblement de tous les ivoiriens, l’objectif de Bédié est de rassembler tous les ivoiriens autour de la mère patrie nous sommes donc dans cette dynamique ‘’. a affirmé M. Yao Innocent.

Albert Zatté

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire