AFRIQUE & MONDE

Mali : Des habitants de Bamako se prononcent sur le retour de l’ancien président ATT

Au nom de la réconciliation nationale, le dimanche 24 décembre, l’ex président Amadou Toumani TOURE dit ATT est définitivement rentré au Mali. Après 5 années et 8 mois  passés à Dakar. A la veille de son retour, une équipe de votre journal a sillonné la capitale du Mali. L’objectif était de recueillir les impressions de quelques citadins sur le retour du soldat de la démocratie. Les personnes interviewées sont à peu près du même avis : « ATT n’a rien fait, il a le droit d’aller et de revenir au Mali comme tout le monde ».

 

Sékou TRAORE : Maîtrise en droit et promoteur de ferme agricole

Moi, je ne vois pas de problème sur le retour d’ATT au Mali. Après tout, il n’était pas poursuivi, ni chassé par les hommes forts de l’époque et il n’a pas fui le pays. Il avait démissionné et quitté le pays de son plein gré. En tout, ATT est un citoyen comme tout autre malien, il a le droit de sortir et retourner au Mali, sans aucune crainte, comme tout le monde.

Aboubacar S. KANE : Maîtrise en sociologie et consultant

IBK a accepté qu’ATT retourne au Mali. Je trouve qu’il ne devrait pas y avoir de problème sur cette question s’il n’ya pas d’autres calculs politiques derrières. ATT est un malien comme nous tous. D’ailleurs, pourquoi ATT ne devrait pas retourner au Mali ? Il y a des gens qui ont commis des crimes, ils ne sont pas poursuivis et ils sont toujours au Mali. De toutes les façons qu’on dise la vérité aux maliens, c’est ça seulement qui peut construire le Mali. Qu’on cesse avec les mauvais calculs. Ce sont ces mauvais calculs qui ont mis ce pays dans le trou. Il est temps que les dirigeants réfléchissent aux intérêts généraux et non aux intérêts personnels. Il faut toujours aller dans le sens de l’intérêt général. En définitive, je ne vois de problème sur le retour d’ATT. Je suis vraiment content de son retour.

Souleymane KANE : Juriste de formation

ATT n’est pas notre ennemi.  Je pense que son séjour au Sénégal était une volonté personnelle. Sinon, il n’a pas été chassé et il n’était pas poursuivi. Mais, je déplore l’ampleur que nos autorités donnent à l’événement. Pour moi, c’est un malien comme tout le monde.  Au moment où il a décidé de partir, il était en divergence de point de vue avec certaines personnes du pays. Actuellement, les gens ont compris beaucoup de choses et ils ont regretté. On sait aujourd’hui que la situation qui prévalait au moment n’était pas la faute des dirigeants de la période.

Tanhoulé KEÏTA : Enseignant d’Histoire et Géographie

L’initiative du président IBK est salutaire. Un ancien Président d’un pays détient beaucoup de secrets du pays. Pour la résolution de la crise que notre pays traverse actuellement, ATT peut jouer un grand rôle. Jusqu’à présent, il ya beaucoup de personnes qui apprécient énormément ATT. S’il accompagne le gouvernement, cela peut être une solution pour la sortie de crise de notre pays.

 

Sory Ibrahim TRAORE (Source : Zénith Balé)