AFRIQUE & MONDE

Mali: l’ancien président IBK libéré par la junte / Karim Keïta en Côte d’Ivoire

L’ancien président malien, arrêté le 18 août dernier par les putschistes, a été libéré ce jeudi, ont annoncé les militaires. Au même moment, on a appris que son fils, Karim, avait réussi à quitter le pays.

Le Comité national pour le salut du peuple, mis en place par les militaires pour diriger le pays, « informe l’opinion publique nationale et internationale que l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta a été libéré et se trouve actuellement à sa résidence », a annoncé le CNSP sur Facebook.

Un membre de sa famille a indiqué, sous couvert de l’anonymat, que IBK était rentré dans la nuit dans sa résidence du quartier de Sebenikoro. Il a pu descendre tout seul de son véhicule. La garde, dans sa résidence privée, a elle été changée.

D’après nos informations, la junte devrait bientôt donner plus d’information sur ce transfert de IBK de Kati à Bamako, et préciser si l’ancien chef de l’État est véritablement libre de tous ses mouvements.

Une certitude en revanche : il peut recevoir. Des témoins ont vu le représentant de la Minusma au Mali, Mahamat Saleh Annadif, sortir de chez lui. Il était accompagné de Guillaume Ngefa, chef de la division des droits de l’homme de la mission onusienne.

Karim Keïta en Côte d’Ivoire

Par ailleurs, on a appris ce jeudi également que le fils de l’ex-président, Karim Keïta, était parvenu à quitter le Mali pour se rendre en Côte d’Ivoire, afin d’y rejoindre sa famille. L’information a été confirmée par une source proche de la famille et par des sources sécuritaires.

Le 18 août, jour du coup d’État, Karim Keïta passe un moment au domicile familial. Son domicile privé, situé non loin du domaine familial, est ensuite attaqué et saccagé. Il décide alors de quitter discrètement la maison de son père.

D’après nos informations, il trouve, dans un premier temps, refuge à Bamako, dans une ambassade d’un pays voisin du Mali. Il y organise lui-même son départ nuitamment par la route. Il est assis à l’arrière d’un véhicule pendant plusieurs heures de route. Il ne trouve pas de forces de l’ordre sur son chemin jusqu’à la frontière qu’il traverse.

Source : RFI