SOCIÉTÉ

Man / Les enleveurs d’enfants signent leurs retours dans les montagnes : un malfrat pris sur les faits

La matinée du lundi 25 novembre 2019 a été très mouvementé dans cité aux murs de pierres. Aux environs de 8 heures, un individu a été appréhendé au quartier Caistab de Man. Il tentait d’enlever une fillette de 6 ans qui se rendait à l’école. Très vite apprehedé par des bandeaux il a été remis aux forces de l’ordre.

Le prévenu se disant cultivateur, se nomme Koné Daouda et est âgé de 30 ans.

La petite Kouassi A. L. en allant ce matin là à l’école avec deux de ses camarades était loin de s’imaginer qu’elle tomberait dans le filet de Koné Daouda. Ce dernier, après l’avoir capturé la bat violement jusqu’à lui fracturer le bras. Ce sont les hurlements de la petite qui la foule qui mettra le grappin sur le malfaiteurs.

Selon des témoins, l’homme tentait de mettre la fille dans un gros sac quand je lui a été pris sur les faits. Cuisiné par les forces de l’ordre, il le malfrat dit être venu du Burkina Faso et serait à Man depuis seulement 4 jours. Aussi qu’il agit qui sur instruction d’un tiers dont nous faisons le nom pour des besoin de l’enquête. Cet enlèvement, soutient il devrait servir à un sacrifice humain. La fillette qui a été sauvagement battu, s’en est tiré avec une fracture au bras. Conduite de toute urgence au CHR de Man, pour des soins intensifs, sa vie en hors danger. Cette affaire de tentative d’enlèvement d’enfants remet au gout du jour, la question d’enlèvements et d’assassinat d’enfants, surtout en cette période préélectorale.

Doumbia Balla Moïse