SOCIÉTÉ

SARA 2019: Simon DOHO vend l’ouest montagneux aux investisseurs Français

Le député de Bangolo sous-préfecture, l’honorable Simon Doho était l’invité principal des entreprises françaises de la région Pays De La Loire venues au salon de l’agriculture et des ressources animales à Abidjan. Il s’agit pour le député du grand zibiao d’exposer sur les opportunités d’affaires à saisir dans Le district des Montagnes dans le domaine de l’agriculture.

L’homme a été le porte- voix des régions du Guemon, du cavally et du Tonkpi devant la délégation de 58 chefs d’entreprises, tous intervenant dans le domaine agricole conduite par la vice-présidente du conseil régional Lydie Bernard.

Diplômé d’une grande école de Nantes, Simon DOHO veut favoriser une relation gagnant- gagnante entre la région Pays de la Loire qui l’a formé et l’ouest montagneux ivoirien dont il est originaire. Deux espaces économiques qui ont des similitudes au niveau de la situation géographique, la végétation ainsi qu’au niveau agricole.
« Notre espace économique du district des Montagnes représente près de 5 millions d’habitants si l’on intègre nos frères des pays frontaliers avec qui nous partageons les mêmes valeurs. C’est un espace qui a un grand potentiel dans lequel il y de nombreuses opportunités d’affaires à saisir dans le vivrier, la pêche, l’élevage, des cultures de rentes, dans la production, la transformation et la distribution. Nous avons la main d’œuvre à majorité jeune et les espaces de productions sont disponibles. J’ai encouragé la création de petites unités de transformation de cacao, de manioc, de maïs du riz mais surtout de la création de banque de semences qui est l’un des premiers handicapes des producteurs », a déclaré le député de Bangolo. Le natif de Zéo n’a pas manqué de soulever les problèmes auxquels le secteur agricole en général et en particulier celui de l’ouest invoirien est confronté. Il s’agit notamment de la difficulté d’accès aux semences, le manque d’assistance et d’encadrement des producteurs, la difficultés d’accès aux zones de production, le faible niveau de production face aux potentialités, le manque de moyens techniques de production, le manque de circuit de commercialisation des produits, l’inexistence d’unités de transformation et bien d’autres.

L’ex directeur général adjoint de la société des transports abidjanais (Sotra) a présenté un modèle de développement du district des Montagnes dénommé « Agro pôle 2030 » aux investisseurs français présents dans la salle. Ce modèle intègre l’école, les entreprises, les organisations de producteurs et l’accompagnement de la région (Pays De La Loire).
Intervenant après l’exposé du député de Bangolo sous-préfecture, la vice-présidente du conseil régional de Pays De La Loire, Lydie Bernard a exprimé toute sa fierté à l’égard de Simon Doho, pur produit sorti de la plus grande école ingénieur de sa région. Touché par le projet sur les perspectives d’investissement dans le district des Montagnes, la chef de la délégation de la région Pays De La Loire a demandé que les deux parties se retrouvent le plus rapidement possible pour analyser de près le projet en vue d’un accompagnement éventuel.

Tout comme la vice-présidente, plusieurs investisseurs français ont montré un intérêt particulier au projet « Agro pôle 2030 » du district des Montagnes présenté par l’honorable Simon Doho parmi lesquels des semencier, des écoles agricoles et bien d’autres. « Je suis très honoré par cet exposé de la région dont je suis natif, que je ne connais pas. Après ce brillant exposé, je m’engage à investir dans le Guemon », a déclaré à notre micro Jean Marc Kahé, chef d’entreprise et fils de Duekoué qui pris part à la conférence.
Rappelons que la région du pays de la Loire avait déjà envoyé un émissaire dans l’ouest ivoirien au mois de septembre dernier pour une mission de prospection sur les opportunités d’affaires. Pendant ce voyage Tanguy Bonoeu a pu toucher du doigt les réalités des producteurs ivoiriens et fait un rapport à sa hiérarchie.
Ouvert depuis le 22 novembre dernier, le salon de l’agriculture et des ressources animales prendra fin le 1 décembre prochain

Francioly TIMBO correspondant Eventnews TV (côte d’Ivoire)