POLITIQUE

Man: Quand les guéguerres entre responsables affaiblissent le RHDP dans le Tonkpi

Albert Mabri Toikeusse , président de l'UDPCI

Décidément, le Rhdp a d’énormes soucis de fonctionnement dans le Tonkpi. Des querelles de personnes à la guerre de positionnement en passant par le manque d’organisation, tout est réuni pour dire que le Rhdp se porte très mal dans le bastillon de l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d’Ivoire ( UDPCI). La réunion de coordination convoquée le 15 mars par le coordonateur regionale Konaté Sidiki a permis de mettre à nu les problèmes qui minent le Rhdp dans le Tonkpi.

L’ensemble des déléguations departementales de Danané, Zouan Hounien, Sipilou, Biankouma et Man ont du mal à décoller. Seule les délégations de Man et Danané ont pu, à cette réunion présenter leurs bureaux. Les difficultés relevées par les autres délégations sont: manque de réunions, l’inefficacité des responsables locaux à réunir leurs bases, le tout couronné par le manque d’équipements, s’indignent, Koné Laman, délégué départemental adjoint à Biankouma , qui reproche à Déli Mamadou, le délégué départemental de tenir des réunions à son domicile, faute de siège. Ce que Koné Laman, lui considère comme des réunions sectaires. Selon lui, à Biankouma tout le monde travaille pour soi-même et non pour le parti. <<(…) je n’aime pas la honte. C’est pourquoi quand je m’engage je le fais à fond. Que ceux qui ne veulent pas travailler libèrent le planché. Nous sommes prêt à travailler pour relever tout les défis. >> martèle Koné Laman.

Dans le département de Sipilou, le député Glao Diomandé et le maire Manga Diomandé, respectivement délégué départemental et adjoint ne se parlent pas depuis les dernières élections municipales et législatives. Comment peuvent-ils donc travailler pour l’implantation du parti. A Man, le président de la Jeunesse UDPCI, Fofana Zass proposé par le maire Aboubakar Fofana, délégué départemental de Man est contesté par un groupe de jeunes dirigés par Diakité Zerbo. Ils l’ont vivement manifestés au cour de la réunion du 15 mars dernier organisé par Konaté Sidiki coordonnateur régional qui avait à ses côtés Albert Flindé, coordonnateur régional associé RHDP. Ce qui à fait reconnaître à Sidiki Konaté que beaucoup de choses reste à faire au RHDP dans le Tonkpi. C’est pourquoi a t-il appellé à l’union, à la concorde et à l’entente pour le repositionnement du RHDP dans le Tonkpi.

Parlant du choix de son parti pour les prochaines présidentielles, Sidiki Konaté dira que tout le Tonkpi est d’accord pour ce choix. Allant plus loin, il fustige pour dire  » que ceux qui ne sont pas d’accord pour ce choix, s’en aillent et nous laisse travailler librement.

Doumbia Balla Moise