POLITIQUE

Paris / Sortie officielle du Rassemblement En Marche ( REM 2020)

Touré Mamadou (ministère de la promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes):
 » Des gens veulent être président pour être président… »

Un autre mouvement politique couleur RHDP. Le Rassemblement En Marche ou « REM 2020 ». Un mouvement ivoirien de réflexion selon son président, Konaté Mamadou. La sortie officielle du « REM 2020 » s’est faite le samedi 24 août 2019 à Bagnolet(Paris). Le « REM 2020 » a choisi pour thème, « Côte d’Ivoire, avancées et perspectives ». Une présentation réalisée sous forme d’un debat-conférence dont l’animateur principal était Touré Mamadou, ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Idéologiquement proche du RHDP, donc prêt à accompagner les actions du président ivoirien, Alassane Ouattara, l’un des buts du mouvement est de rencontrer, écouter, mobiliser, selon Konaté Mamadou son président.

Dans sa communication, l’invité principal, le ministre Touré Mamadou, a quasiment fait le tour des questions politiques ivoiriennes chaudes de l’heure. De la question de la CEI au processus électoral en passant par la position de l’opposition, il a donné son avis.

S’agissant du retour du président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire parce qu’acquitté, il n’est pas contre le principe. Mais il a gardé sa position politique.  » Nous ne pouvons pas interférer dans les affaires judiciaires. Il faut laisser la procédure aller à son terme. Gbagbo Laurent et Charles Blé Goudé sont des Ivoiriens, ils seront libres de choisir leur destination une fois totalement libres ».

Sans jamais prononcer le nom de Guillaume Soro, il a jeté de grosses pierres dans son jardin.  » Des gens qui, hier, étaient avec nous, ont décidé de nier l’évidence. La Côte d’Ivoire de 2002 n’est pas de celle de 2020. Il n’y aura pas d’hommes nouveaux en 2020. Tout le monde a déjà géré. D’une manière ou d’une autre. Des gens se surestiment. Ils veulent être président pour être président.  Comment? Pourvu qu’ils soient président ».
Une chose est certaine, la course à l’horizon 2020 est grand ouvert. À chacun de prendre toutes les dispositions idoines pour pouvoir toucher le Graal: le pouvoir d’état. Qui vivra, verra

Tibet KIPRÉ