POLITIQUE

PDCI-RDA : Malgré le rejet de sa candidature à la convention, Kouadio Konan Bertin toujours déterminé à se présenter au scrutin présidentiel

Kouadio Konan Bertin alias KKB a animé ce mardi 7 juillet 2020 une conférence de presse dans un hôtel à Abidjan- Cocody pour donner les raisons de sa candidature à la convention de son parti le PDCI-RDA. Il a dévoilé ses ambitions pour son parti et pour la Côte d’Ivoire, sa volonté d’être candidat à l’élection présidentielle.

En tout cas tout au long de la conférence de presse Kouadio Konan Bertin s’est montré combatif, il a dit d’entrée ce qui a motivé sa candidature à la grande surprise des militants qui s’attendaient à tout sauf à ça. Car KKB s’était non seulement réconcilié avec le président du PDCI-RDA avec qui il a eu des moments de brouilles, il avait promis soutenir la candidature de Bédié à l’élection présidentielle. Bédié l’avait même nommé comme son conseiller. Mais subitement le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2015 à fait volte en faisant acte de candidature à la convention de désignation du candidat du PDCI-RDA au scrutin présidentiel. « Ma décision a été longuement murie et que mon projet présidentiel est à maturité si le PDCI-RDA me refuse la parole alors nous prendrons rendez-vous avec le peuple. Le moment est venu mais pour l’instant ce n’est pas à l’ordre du jour c’est une éventualité qu’il va falloir murir mais ce n’est pas à l’ordre du jour ce matin. » a déclaré l’ancien Député de Port-bouet dont la candidature à la convention a été ajourné pour ‘’ avoir donné de fausses informations , qu’il s’est proclamé militant de la délégation de bocanda 3 , alors que le comité indique qu’il est militant de la commune de Port-Bouet et ne s’est pas engagé sur l’honneur de ne pas être candidat indépendant ou de quitter le PDCI-RDA au cas où sa candidature n’est pas retenue.’’ Avait justifié le comité. Pour ces motifs KKB a vu sa candidature rejeté le 2 juillet dernier par le comité en charge des candidatures, alors que celle d’Henri Konan Bédié a été validée. Kouadio Konan Bertin a fait savoir que le rejet de sa candidature ‘’ est un attentat contre la démocratie, c’est un mauvais coup porté contre l’image du PDCI-RDA. ».Parlant des motifs évoqué qui ont valu le rejet de sa candidature, il a expliqué que ce sont des arguments non valables et qu’il est bel bien militants actifs de la délégation de Bocanda 3 et que le procès-verbal qui lui été délivré par le délégué de cette section du PDCI-RDA n’est pas faux. Il a estimé pour sa part que le comité de candidature a fait preuve de ‘’ partialité ‘’. Et qu’il n’entend exercer aucun recours contre la décision d’invalidation de sa candidature qui lui a été déjà signifié.

« Je m’abstiens de toute interférence judicaire c’est pourquoi j’ai demandé à mon conseil de ne pas porter plainte et de ne pas exercer un recours devant les instances du parti. » a confié aux journalistes l’ancien Député de Port-Bouet . En définitive Kouadio Bertin malgré le rejet de sa candidature a longuement justifié sa volonté d’être candidat aux élections présidentielles du 31 octobre 2020.Pour lui le moment est venu pour que la vielle classe politique laisse la place aux jeunes, il faut un rajeunissement des dirigeants politiques. « Le plus important qu’il faut retenir c’est ma décision d’être le candidat du PDCI-RDA parce que je pense que ma candidature c’est la meilleure chose qui puisse arriver au PDCI-RDA ces temps-ci c’est une chance pour le PDCI-RDA ceux qui vont voter sont majoritairement jeunes et ont besoin de renouveau et de rajeunissement , ma candidature va les remobiliser , moi je suis à l’écoute des ivoiriens. S’est-il justifié . « Il y a comme un élan de dire on ne veut plus de Ouattara, mais en même temps beaucoup se disent que si c’est le vieux ça va être difficile et ça tout le monde l’entend c’est pourquoi je souhaite que le PDCI-RDA soit habité par la sagesse en faisant preuve de dialogue. Qu’on privilégie les valeurs que Houphouet Boigny nous a enseignées et nous puissions conduire le processus à son terme en préservant l’unité du PDCI-RDA et je fais confiance à la direction du parti pour qu’il en soit ainsi. Je ne veux pas qu’on me fasse l’injure de me faire passer pour un mercenaire à la solde d’Alassane Ouattara. . » A précisé celui qui refuse qu’on l’appelle ‘’ un soldat perdu ‘’. « Je n’ai jamais été un soldat perdu j’ai été toujours un soldat éclairé qu’on refuse d’écouter les évènements sont là pour le démonter. » a conclu Kouadio Konan Bertin.

Albert Zatté

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire