POLITIQUE

Pour un poste à la CEI dans la région du Bafing, des jeunes RHDP se tabassent

Les nommés Dosso Samouka, 44 ans cultivateur, Bamba Ismaila, cultivateur 38 ans , Bamba Kavanly commerçant 40 ans et Soumahoro Kavanly 47 ans commerçant se sont, le 25 Mars, rendus coupables à Guinteguela , dans la région du Bafing de troubles à l’ordre public, coups et blessures volontaires ayant entrané 10 jours d’ ITT et de dégâts volontaires à la propriété immobilière d’autrui. Cela leur coûtera 24 mois d’emprisonnement ferme.

En effet , dans le cadre de sa réorganisation et sa représentation au sein de la CEI de la sous- préfecture de Guinteguela , la coordination régionale du RHDP Bafing à porté son choix sur Coulibaly Namory , un ressortissant de Touba. Cette situation qui ne sera pas du goût de la jeunesse RHDP de Guinteguela, va provoquer des palabres. Ainsi, la jeunesse va Sommer Coulibaly Namory de ne pas siéger. Mais malheureusement celui ci va s’entêter et prendre possession du siège. C’ est ainsi que les jeunes de Guinteguela, se sentant défié décident de lui régler son compte. Ils le passent à tabac avant de saccager le siège de la CEI.

En amont à cette bagarre , le sous préfet de Guinteguela, qui avait prit la pleine mesure de ce conflit hautement politique, avait ordonné la fermeture des bureaux de la CEI, le temps de son règlement de. Mais hélas, Coulibaly Namory va s’entêter et prendre possession des bureaux. Ce qui lui coûtera cette bastonnade. Comparaissait à l’ audience des flagrants délits du Tribunal de Première instance de Man du jeudi 09 avril 2020, Dosso Samouka , Bamba Ismaila , Bamba Kavanly et Soumahoro Kavanly , n’ont pas fait de difficulté à reconnaître les faits mis à leur charge.

En répression, ont ils étés condamné à 24 mois d’ emprisonnement ferme et à une amende solidaire de 200.000 frs

DOUMBIA BALLA