CULTURE

Réné Diby : « Pourquoi j’ai les cheveux tressés ? »

Ex-ministre de la jeunesse, des sports et de la santé, Réné Djedjemel Diby avait les cheveux tressés, mercredi 23 mai 2018, lors d’une rencontre entre les sénateurs de la région des Grands Ponts et les chefs traditionnels, tenue à Grand Jack, village situé à cinq kilomètres de Jacqueville.

« Vous voyez que j’ai les cheveux tressés. Je ne suis pas Rasta. Je n’imite pas Alpha Bondy. », a indiqué d’entrée Réné Diby, actuel chef du village de Lôpou. L’ex-ministre d’expliquer que dans la tradition Adioukrou, il y a un cycle. « A 21 ou 22 ans, vous faites le rite d’accès à la majorité. Il y a 7 classes d’âge. On passe d’une classe à une autre en 8 ans. 8×7 font 56 plus les 21 ou 22 ans (l’âge d’initiation Ndlr), vous avez 77 ans et vous reprenez le cycle. C’est une renaissance, une bénédiction, c’est le dernier rite et il vous met à la retraite. », a-t-il revélé.

Ainsi, le charistmatique ministre des sports soutient que c’est la retraite qui explique le fait qu’il ne soit pas candidat aux différentes élections locales (municipales, législatives, sénatoriales, régionales). « C’est parce que je suis à la retraite que je laisse les autres qui sont dans la fleur de l’âge exprimer leur rage de vaincre. Sinon, qui ne me connait pas ? », a-t-il demandé avant de présenter sa carte de visite.

Dr Réné Diby est ancien inspecteur de la santé, pharmacien-biologiste. Il fut président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), président du Conseil d’administration de la SICOGI avant d’être nommé ministre de la jeunesse, des sports et de la santé. Il fut le grand artisan de la première CAN remportée par les Eléphants en 1992. A 74 ans, Réné Diby est chef du village de Lôpou, président de l’association des chefs du Léboutou, président de la Chambre des régionale des Grands Ponts et membre du directoire de la Chambre des rois et chefs de Côte d’Ivoire.

Cyrille NAHIN