SOCIÉTÉ

Rentrée solennelle de JPAD, Les jeunes soutiennent que la stabilité politique du pays passe par leur insertion socioprofessionnelle

C’est autour du thème ” Education et insertion socioprofessionnelle des jeunes, Quels enjeux pour la stabilité politique de l’Afrique” que s’est tenue le dimanche 28 avril 2019 au palais du carnaval de Bouaké la rentrée solennelle 2019 de la Jeunesse panafricaine démocrate (JPAD).

Une rentrée qui a réuni l’ensemble des jpadistes venus des quatre coins du pays pour traduire leur volonté à contribuer à la stabilité politique du pays, et ce a travers un engagement des autorités à se pencher sur la question socioprofessionnelle des jeunes qui reste le clé de voûte de tout développement. Conscients de leur rôle déterminant dans la vie de la nation, les jeunes pensent qu’il est temps qu’ils doivent avec ceux qui œuvrent chaque jour pour la cause noble qui est de garantir une vie saine à la jeunesse de Côte d’Ivoire en particulier mais de l’Afrique en général. <> a indiqué le président de la JPAD Sylla Soumaïla dit Shado Walker. Se voulant donc une arme de combat pour tous sans exclusion, la JPAD a décidé de se tenir loin des implications de tout bord politique à en croire Shado Walker. <> a-t-il précisé, avant d’appeler les cadres, les gouvernants à semer l’union et la fraternité vraie, sans lesquelles le développement ne saurait sortir la tête de sa coquille.

<< je m’adresse maintenant à nos chefs religieux et coutumiers. Parlez à nos cadres et autorités surtout ceux de Bouaké à prioriser la paix, l’entente et le vivre ensemble. Chers papas, nous souhaiterons vivement que vous dîtes les vérités à nos dirigeants de se mettre ensemble pour une développement durable et pour l’intérêt de la Côte d’Ivoire, notre unique et seul pays et de toute l’Afrique. Nous sommes les jeunes panafricains, nous voulons la paix et l’union car nous sommes fatigué des guerres >> a imploré Shado Walker. Docteur Moussoh Ambroise a au nom du parrain salué cette prise de conscience des jeunes et leur a rassuré de l’implication des cadres au coté de cette jeunesse. << pour nous élus et cadres de Bouaké et de toute la toute la nation ivoirienne, il nous revient d’inciter ces jeunes à plus de responsabilité et surtout à faire connaître la place importante de la jeunesse au conseil des nations.

La place des jeunes c’est dans le développement, c’est dans la paix et dans la démocratie >> a fait savoir le représentant du ministre Sidi Touré parrain de la cérémonie. Cette rencontre a été l’occasion pour le conférencier Konaté Moussa dit konaté 1er d’attirer l’attention des gouvernants sur une véritable prise en compte de jeunes sans distinction d’appartenance politique dans l’insertion socio-professionnelle car soutient-il << un jeune sans emploi, qui a faim est arme pour une instabilité politique du pays>>.

Nesta Devinci