SOCIÉTÉ

Santé / Coronavirus-Covid19 : Un produit pharmaceutique Africain guérit les malades au Burkina et au Benin

Pendant que la polémique enfle autour du traitement approprié contre le Covid-19, le béninois Valentin Agon est visiblement porteur de la bonne nouvelle, la meilleure solution. Avec son traitement à l’Apivirine en expérimentation au Burkina Faso, plusieurs cas confirmés se sentent au mieux de leur forme. Et le comble, le gouvernement béninois n’a pas hésité à soutenir le béninois en acceptant d’expérimenter le produit…

Antirétroviral mis au point par le béninois Valentin Agon, l’Apivirine a été testé avec succès sur des malades du coronavirus (Covid-19) au Burkina Faso. Ce médicament efficace dans le traitement de plusieurs virus dont celui du VIH/Sida donne déjà des résultats satisfaisants selon un communiqué des autorités sanitaires du Burkina.

Soumis à un essai clinique, l’efficacité semble plus ou moins déjà une évidence. Selon le communiqué signé du ministre de l’enseignement supérieur de la recherche scientifique et de l’innovation du Burkina, l’essai clinique Api-Covid-19 vise à évaluer l’efficacité clinique et virologique d’un médicament à base de plante (phytomedicament) appelé APIVIRINE chez les malades du coronavirus. Une démarche qui s’inscrit dans la dynamique de l’OMS qui plaide pour une contribution de la médecine traditionnelle dans la recherche de traitement de la maladie à coronavirus.

Félicitations au béninois Valentin Agon qui se fraie ainsi un chemin dans le cercle restreint des scientifiques dont les produits sont recherchés pour faire face à la pandémie…

Ainsi, le béninois Valentin Agon vole au secours des malades du coronavirus. Et ses compétences sont sollicitées au-delà de nos frontières. La situation étant suffisamment critique au regard du taux de létalité. Et comme il le dit lui-même, la solution à cette pandémie que craint le monde entier pourrait bien partir du Bénin. Pour Valentin Agon, le coronavirus ne tuera pas les béninois. La pandémie sera vaincue, rassure celui qui est déjà perçu comme le sauveur des malades du coronavirus. Le comble est qu’en dehors du gouvernement du Burkina Faso, les autorités béninoises font entièrement confiance au produit du béninois. Ainsi, elles suivent de près, l’évolution des essais cliniques et nul doute que le Bénin s’approprie le traitement. Toute chose qui réjouit d’ailleurs, Valentin Agon. Dans un contexte où la promotion des valeurs locales est plus qu’une priorité, le gouvernement béninois se doit de valoriser les efforts du béninois Valentin Agon. C’est la preuve que le Bénin a des valeurs qui peuvent servir le monde.

Source : matin libre du Benin

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire