CULTURE

UBA célèbre la Journée Mondiale de l’Afrique

L’institution panafricaine de services financiers, United Bank for Africa (UBA), a célébré, vendredi 25 mai 2018, la journée mondiale de l’Afrique dans les 19 pays africains de son implantation sur le thème : “Les couleurs de l’Afrique : la célébration de notre diversité”.

Donnant le ton de cet événement annuel destiné à célébrer la diversité de l’Afrique et à mettre en évidence son potentiel culturel et économique, le personnel de la UBA s’est présenté dans ses locaux d’Abidjan dans leurs meilleurs costumes africains représentatifs de la riche culture vestimentaire du continent noir. De même, toutes les agences du continent ont célébré la journée en grande pompe en ornant leurs différents halls avec des décorations uniques sur des thèmes d’inspiration africaine. Spécialités culinaires africaines ont meublé les menus pour témoigner du lien qui lie la banque panafricaine à son héritage africain.

« Nous sommes l’Afrique unie par une banque », a résumé Kennedy Uzoka, Directeur Général du Groupe UBA. Le point d’orgue de cette célébration reste la sélection des deux employés du Groupe avec les meilleurs costumes (hommes et femmes) représentant la culture africaine dans toute sa diversité. Ces lauréats ayant obtenu le plus grand nombre des votes exprimés par tous les autres membres du personnel Groupe, ont été récompensés par un voyage de 5 jours tous frais payés (pour eux et leur partenaire) au Cap-Vert. Par ailleurs, les sommes de  250 000 Naira et 150 000 Naira ont été remises aux deux meilleurs costumes (hommes et femmes) dans chaque pays d’opération de UBA.

UBA célèbre chaque année la Journée Mondiale de l’Afrique en accord avec la célébration officielle des nations africaines le 25 mai, réitérant sa croyance de longue date selon laquelle l’avenir appartient au continent africain. A condition de saisir l’occasion pour raviver l’esprit africain qui inspire la vision du Groupe UBA devenu sur le continent un fournisseur de services financiers dominant qui finance l’émergence du continent en tant qu’une véritable puissance économique.

 

Cyrille NAHIN