SOCIÉTÉ

Affaire ‘‘décès de Brice Siesson’’ Méambly porte plainte

Dans une déclaration dont copie nous est parvenue, Evariste Méambly, député de Facobly, par ailleurs président du Conseil régional du Guémon, porte plainte dans le cadre du décès du jeune Brice Siesson, ressortissant de son village.

Suite aux ‘‘polémiques, interprétations et surtout à la récupération politique d’une ignominie inqualifiable’’ relatifs au décès du jeune Brice Siesson, survenu jeudi 22 février 2018, Evariste Méambly a déposé une plainte à la gendarmerie nationale contre les auteurs dudit crime. Des marins dont il ne reconnait pas la présence dans son escorte encore moins celle du défunt, un élève de l’académie régionale des sciences et techniques de la mer, par ailleurs originaire de son village (Teiny-Siably) et dont il assurait à 100%, selon lui, les frais  de scolarité, d’hébergement et de fourniture pendant 2 années à la demande de sa mère.

Par ailleurs, le confrère Afrikipresse fait état d’une autre plainte contre le cyberactiviste Gala Kolébi a avait porté, dès les premières heures de cette affaire, de graves accusations contre le député. « Urgent, il y a un crime au domicile du député bandit M. Méambly. Un jeune (Brice Siesson Ndlr) a été assassiné par son garde du corps à l’aide de balle réelle dans le ventre du Jeune Brice.  Après le meurtre, M.Méambly a tenté de faire passer la victime pour disparue. Le corps est toujours invisible.  Le jeune Brice assassiné froidement, par un de ses gardes du corps. Un autre a été assassiné devant sa cours, selon lui par des braqueurs. C’est un homme dangereux », lançait ce cyberactiviste.

A en croire Méambly, Brice Siesson est mortellement atteint a l’abdomen par inadvertance par l’un de ses deux amis marins et l’auteur du coup est un ancien garde de corps d’un ministre. Il dit ne pas savoir qui les a infiltrés dans sa garde rapprochée mais soutient avoir apporté une assistance à la victime pour une invention churigicale. Laquelle, précise-t-il, se portait bien après l’opération jusqu’à son dernier soupir lundi 26 février 2018.

Cyrille NAHIN

 

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire