SOCIÉTÉ

Botro: Insuffisance de tables-bancs dans des classes, Un cadre de la région met fin au calvaire des élèves dans plusieurs écoles.

Le premier adjoint au maire de la commune de Botro, N’guessan N’goran Maurice dit Maurice Gandour a procédé ce samedi 16 novembre 2019 à la remise de 100 tables-bancs à 3 établissements primaires dans le département de Botro. Cette action selon le donateur vient réponde à l’appel des parents d’élèves face au manque criard de tables-bancs dans les classes. A Pliké-Somolo, village situé à environ 16km de Botro, Maurice Gandour s’est dit peiné par la situation. « Depuis un moment, il me revient qu’en 2019, à l’orée de l’émergence 2020 dans nos villages, il y a encore des classes en appâtâmes, les enfants s’asseyent sur des tabourets voire à même le sol pour faire cours. Je ne pouvais pas l’admettre, c’est pourquoi je suis venu moi-même voir. En venant je ne suis pas venu les bras ballants, je suis venu avec 30 bancs pour soulager la souffrance de nos élèves et des enseignants » a dit Maurice Gandour.

Même son de cloche à Takra-Adiékro à 12 km de Botro, 2ème étape de la tournée, le premier adjoint au maire a aussi offert 30 tables-bancs à l’école dudit village. S’étonnant que les bâtiments de cette école n’aient malheureusement pas de toiture, Il a promis offrir des tôles dans un bref délai. Terminant sa tournée l’école Wadaud, la première école de la ville de Botro où il a offert 40 bancs, le premier adjoint au maire, Maurice Gandour ne s’est pas empêché de dire son cri de cœur. « L’école wadaud a formé beaucoup de cadre de la région. Mais aujourd’hui elle se meurt. J’aime même appris qu’on veut construire trois appâtâmes au sein de l’école pour servir de classes. Je leur dis non, je ne veux pas de ça ici. On va les construire mais en dur comme les autres bâtiments. Pis on m’a dit que l’école Wadaud manque de bancs. Je ne pouvais non plus l’accepter.

Et c’est cette amertume qui nous a conduits à venir offrir 40 tables-bancs pour nos enfants. J’ai trouvé aussi inadmissible que cette école n’est pas d’adduction en eau. Ici et maintenant nous offrons la somme de 170.000 francs pour vous permettre d’avoir de l’eau potable » s’est-il exprimé devant l’inspecteur et les parents d’élèves. Ces dons selon lui doivent permettre aux touts petits d’être dans de bonnes conditions pour mieux travailler, devenir des cadres et être la fierté de leur famille. Un geste hautement salué et apprécié par l’inspecteur Lassin aDiabagaté qui a promis utiliser ce cadeau à bon escient. « Votre fils Maurice Gandour vient de poser un grand acte. Il n’est pas à son premier en faveur de l’école… la meilleure façon de la récompenser très chers parents c’est de pousser vos enfants à l’école mais surtout d’apporter un suivi à l’école continue de ces enfants afin qu’ils réussissent. Il faudrait que nous ayons ici un taux de réussite qui casse le thermomètre » a-t-il invité et de promettre « monsieur le maire ce que vous venez de faire comme cadeau sera utiliser à bon escient. Les objectifs que vous vous êtes fixés en le faisant seront atteints ». Cette tournée a été l’occasion pour Maurice Gandour de lancer un appel au cadre et fils de la région à venir aider les parents.

Nesta Devinci