SOCIÉTÉ

Bouaké/ l’Ong APBE sensibilise sur la culture de la paix

Les salles de mariage de la mairie et de la 3ième région militaire de Bouaké qui ont servi de cadre les 23 et 25 Mai 2018 pour la présentation d’un programme d’éducation pour la paix à l’intention de la société civile et des forces armées.

Une initiative de l’Ong Agir pour la Paix et Bien-Être (APBE) qui tire son essence des dernières crises qu’a connues la côte d’ivoire. Pour les organisateurs, si les acteurs qui composent la côte d’Ivoire avaient en amont eu accès à ce programme, le pays aurait évité toutes ses crises. C’est pourquoi au regard cette paix qui n’est pas encore véritablement retrouvée, l’Ong APBE, avec à sa tête Koffi Amani, s’est engagée à sensibiliser les populations sur la nécessité de suivre ce programme d’éducation pour la paix (PEP) qui est un programme pédagogique audiovisuel créé par la fondation Prem Rawat dont l’objectif est d’aider les participants à explorer la possibilité de paix individuelle et à découvrir leurs ressources intérieures.

Le choix des jeunes et des hommes en tenue se justifie par leur rôle incontournable dans l’équilibre de la paix. Le représentant Afrique de l’ouest du PEP, Francis Ahouré a pour sa part insisté sur l’intérêt que revêt ce programme. «  Dans une guerre, tout le monde est victime. Que ce soit les militaires, que ce soit la société civile, nous sommes tous des victimes. Et il y a eu toutes ces blessures qui sont cachées, qui sont internes, on ne voit pas mais dont nous souffrons. Le programme d’éducation à la paix peut aider aussi bien les forces de l’ordre à améliorer leur approche par rapport aux populations mais également cela peut rassurer les populations par rapport aux forces de l’ordre » a-t-il indiqué. Il a aussi rappelé que ce programme a eu du succès dans plus de 70 pays dans le monde.

Cyrille NAHIN avec ND