SOCIÉTÉ

C.I / Attaque du commissariat de police de Yamoussoukro : Les douaniers sont venus de Bouaké

Photo utilisée juste à titre d'illustration

Un affrontement a secoué la famille des forces de l’ordre ivoiriennes dans la nuit samedi 27 au dimanche 28 janvier 2018 à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire, dans le centre du pays.

24 heures après cette terrible nuit qui a donné de la frayeur à une bonne partie de la population de la ville natale de Félix Houphouët-Boigny, on en sait un peu plus sur ce qui s’est réellement passé ce weekend.

De source proches de la police en effet, la brigade de lutte contre le racket, dans ses missions dans la région, a surpris le vendredi 25 janvier 2018, des agents de la douane, en pleine activité de contrôle des usagers sur la route nationale menant dans la ville de Sinfra située à un environ 83 km au sud-ouest de Yamoussoukro.

Sachant qu’ils ne devraient pas être à ce checkpoint qu’ils ont circonstanciellement mis en place, les douaniers, à la vue de l’unité de contrôle, ont pris la fuite abandonnant leur véhicule sur place.

Les anti-racketteurs ont remorqué le véhicule abandonné par les douaniers et sont aller le stationner dans la cour du commissariat du deuxième arrondissement de police (sis au quartier Dioulabougou de Yamoussoukro), certainement en vue de l’ouverture d’une enquête.

Le lendemain de ce feuilleton, c’est à dire le samedi 27 janvier 2018, aux environs de 22 heures, des douaniers arrivés en nombre impressionnant de Bouaké et lourdement armés, descendent sur le commissariat de police et se couvrant de coups de feu, sortent le véhicule de leurs collègues des locaux de la police et prennent le chemin du retour.

Alertés, des éléments de la police criminelle de Yamoussoukro débarquent promptement sur les lieux et tombent sur le dernier groupe des douaniers qui tentait de quitter les lieux à bord d’une voiture de marque BMW, immatriculée 747 HV 01  . Une course poursuite s’est aussitôt engagée entre les policiers et ces douaniers  qui couvraient leur fuite par des tirs nourris de leurs armes.

Mais le dispositif mis en place par leurs poursuivants fini par coincer et les faire arrêter les fugitifs . Ce sont 5 douaniers dont un officier qui sont ainsi interpellés. Ce qui a donné à une ambiance électrique entre les forces de l’ordre cette nuit du samedi au dimanche 28 janvier 2018

Yvane Méakou

NE RATER RIEN!
Inscrivez-vous à notre Newsletter
Soyez le premier à recevoir les dernières mises à jour et les contenus exclusifs directement dans votre boîte e-mail.
Restez à jour
Essayez-le, vous pouvez vous désabonner à tout moment.
close-link