POLITIQUE

Cote d’Ivoire /Panafricanisme : Kemi Séba accuse Ouattara de vouloir l’arrêter pour atteinte à la sûreté de l’Etat

Kemi Seba

Stellio Gilles Robert Capo Chichi plus connu sous le nom : Kemi Seba est dans le viseur de la justice ivoirienne. Il l’a annoncé par le biais d’un message qu’il a posté sur sa page Facebook. Les autorités de la Côte d’ivoire lui reprochent selon ce qu’il a écrit sur le réseau social de Mark Zuckerberg d’avoir tenté l’organisation d’une manifestation «pacifique contre le néocolonialisme Français en Côte d’Ivoire». Également des propos tenus à l’encontre du président ivoirien font partie des motifs de cette action en justice.

Il serait ainsi poursuivi pour : atteinte à la sûreté de l’État ; incitation à la révolte et outrage au président de la République de la Côte d’Ivoire. Pour le président de l’ONG Urgence Panafricaniste, cette procédure ne vise qu’à éteindre la lutte qu’il a initiée contre le Franc CFA. « Le but numéro 1 étant de faire condamner Kemi Seba à 20 ans de prison et par ce biais faire taire le mouvement anticolonialiste de masse qu’il dirige en Afrique francophone » fait-il remarquer.

Il martèle toutefois que ces agissements ne pourront pas le freiner dans son élan. «Le bureau international d’Urgences Panafricanistes annonce que nul ne pourra intimider KEMI SEBA , ni les centaines de milliers de ceux parmi ces militants qui travaillent à ses côtés » estime-t-il.

Source : La nouvelle Tribune