ÉCONOMIE

Coronavirus : le FMI prête main-forte à la Côte d’Ivoire

L’institution financière va verser une aide de près de 900 millions de dollars pour aider le pays à combattre l’épidémie de Covid-19.

La Côte d’Ivoire va recevoir une aide de la part du Fonds monétaire international (FMI). Même si ce dernier souligne les efforts du pays pour endiguer l’épidémie, l’institution va verser 886,2 millions de dollars, au titre de la Facilité de crédit rapide et de l’Instrument de financement rapide pour aider « les autorités à combler les besoins urgents de financement budgétaire et de balance des paiements », selon Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint du FMI cité dans un communiqué.

Le Fonds estime que les autorités ivoiriennes « ont riposté promptement à la pandémie en s’appuyant sur un plan médical d’urgence et un plan ambitieux de politiques économiques visant à apporter un soutien ciblé aux populations vulnérables et entreprises touchées par la pandémie ». D’après Mitsuhiro Furusawa, cette aide permettra de « catalyser » les financements supplémentaires des autres partenaires au développement. « Des financements supplémentaires sont essentiels pour combler l’écart de financement restant et préserver les acquis considérables de développement que la Côte d’Ivoire a réalisés au cours de la dernière décennie », ajoute le dirigeant.

Première récession en 25 ans en Afrique
Plus tôt vendredi, le président de la Banque mondiale, David Malpass, avait estimé de son côté que la crise économique causée par la pandémie de coronavirus risquait d’effacer les progrès en matière de développement enregistrés ces dernières années dans les pays pauvres, en particulier en Afrique. Les institutions de Washington ont exhorté à la mobilisation internationale pour ce continent le plus pauvre du monde. Le continent va connaître sa première récession en 25 ans, selon les dernières projections du FMI. Et de nombreux pays manquent de tout pour faire face à la crise sanitaire et économique. De manière immédiate, il manque toujours 44 milliards de dollars sur les 114 nécessaires pour financer la lutte immédiate contre la crise sanitaire et économique en Afrique, ont annoncé la Banque et le Fonds.

Source: Le Point.fr