ÉCONOMIE

Côte d’Ivoire: Economie / La dette s’élève à 8 mille milliards FCFA, 27 % des populations sont pauvres

Théophile Soko Waza président du mouvement  ‘’ la 4 è voix ‘’ a  animé une conférence publique le mardi 01 mai 2018  au Baron de Yopougon.  Il a présenté  un triste tableau de la situation socio – économique de la Côte d’Ivoire.

Le thème de cette conférence était ‘’ quelle fête du travail 2018 face au bilan social et à la situation socio économique de la Côte d’Ivoire ?  ‘’ . Pour le président de cette organisation, il était   inopportun de célébrer le   travail en Côte d’Ivoire, parce que  la majorité de la population, notamment  les planteurs  qui  produisent les richesses, sont exclus du système.   Ils ne bénéficient pas  d’assurance maladie, l’Etat  leur impose  les prix de leurs récoltes,  ils subissent une vraie injustice. Le secteur informel n’est pas prit en compte.  

 ‘’ On célèbre la  fête du travail alors que ceux qui produisent les richesses sont oubliés ‘’ a dénoncé M.  Soko Waza  responsable de cette organisation regroupant des dizaines de partis politiques et d’organisations de la société civile. 

Pourquoi célébrer  le travail dans un pays, alors que la situation socio-  économique  n’est pas du tout reluisante    a-t-il déploré . Le pays est fortement endetté (42% de dettes soient 8 mille  milliards FCFA) , c’est selon lui  le taux plus élevé de l’endettement  depuis les régimes qui se sont succédés .

Les prétextes  d’endettement  ne sont pas valable, notamment  la construction de routes et de ponts,  car  ces projets ont été déjà financés,  souligne le conférencier.  De plus les marchés de gros œuvres sont attribués aux non nationaux, conséquence l’argent du pays circule entre les mains des étrangers.

La Côte d’Ivoire compte  23 millions d’habitants dont 5 millions d’étrangers, ce n’est que  2à 3 millions de personnes qui bénéficient  de la couverture maladie dira t-il  .Les 04 piliers  sur lesquels reposent    le système social, notamment la CNPS, la CGRAE les assurances privées,  l’assurance maladie universelle ont  tous échoué fera  t-il remarquer. Le  taux  de pauvreté   est de 27 % , 15 à 20 %  de la population représente  la classe moyenne ,  dont  5%  seulement  est dans l’abondance  .

Le taux de chômage vacille   entre 30 et 40  % a précisé le conférencier.   ’Sur le plan social la Côte d’Ivoire est encore derrière contrairement à ce que disent les autorités du pays ‘’, dira t-il . Avant de  préconiser  comme solutions pour mettre fin à la souffrance  des populations ‘’ le changement de régime ‘’

Albert Zatté