POLITIQUE

Côte d’Ivoire : “pour l’honneur et le respect de conscience”, le préfet d’Abidjan a démissionné

La démission du préfet d’Abidjan continue d’alimenter le débat en côte d’Ivoire depuis 72h. La toile est enflammée par les commentaires et prises de positions de tout genre. Pour ceux qui croient avoir un œil dans le Secret des dieux, la démission de Vincent To bi irié serait consécutive à une probable nomination au poste de directeur de cabinet du premier ministre Hamed Bakayoko. Une information non confirmée par le concerné et son entourage.

Pour la plupart des internautes, la démission historique de cet administrateur civil doit faire cas d’école. “Cela démontre qu’il peut avoir une vie après les postes de nomination”, écrit un internaute. Dans plusieurs forums, l’homme est proposé comme président de la commission électorale indépendante (cei), ministre de la jeunesse ou ministre de l’intérieur pour certains. Quoiqu’il en soit, ce père de 50 ans n’a rien laisser filer comme information sur sa nouvelle destination depuis mercredi dernier.

Devant les multiples questions sur les raisons de sa démission, le concerné est sorti de son silence 48h après. ” Le Mercredi 26 Août 2020, j’ai présenté ma démission à ma hiérarchie. Pour l’honneur et pour le respect de ma conscience, j’ai décidé de quitter mes fonctions de Préfet du Département d’Abidjan. Au moment où j’aborde volontairement un autre pan de ma vie , je voudrais vous dire à tous : Merci et… au revoir”, a déclaré Vincent To Bi Irié, sur sa page Facebook ce 28 août.

Pour rappel, depuis le début de cette année, Vincent To Bi Irié est la troisième personnalisé a démissionné pour des “raisons de conscience” après Daniel Kablan Duncan et Marcel Amon Thano ex bras droit d’Alassane Dramane Ouattara.

TIMBO Francioly

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire