ÉCONOMIE

Côte d’Ivoire : Ruée des populations vers  »la loterie Ghanéenne »

Photo utilisée juste à titre d'illustration

Le nouvel ‘’opium’’ des ivoiriens c’est désormais le jeu communément appelé ‘’ loto ghanéen ‘’. Il est pratiqué par les populations partout dans le pays malgré qu’il soit illégal.

‘’ Le loto ghanéen ‘’ comme son nom l’indique est selon les organisateurs, calqué sur la loterie ghanéenne. C’est un jeu informel qui consiste à parier sur des chiffres allant de 01 à 90. La mise part de 25 fcfa , 50 fcfa et plus selon vos moyens . Si les numéros que vous avez choisi sont tirés au sort vous gagnez la somme de 3000 fcfa , 5000 fcfa , 20.000 fcfa ou plus selon la mise .

En effet, ce jeu était au départ plus pratiqué dans les villes frontalières au Ghana voisin. Notamment Adiaké , Bonoua , Bassam , Noé. Mais, ces dernières années cette fièvre du ‘’ loto ghanéen ‘’ s’est intensifiée dans tout le pays surtout à Abidjan à la veille des fêtes de fin d’année. Désormais dans divers coins de rue de la capitale économique ivoirienne, vous ne pouvez passer sans apercevoir les organisateurs de ce jeu informel, envahi par de nombreux clients.

Le ‘’loto ghanéen ‘’ livre une véritable concurrence déloyale à la loterie nationale de Côte d’Ivoire. Mais ces fossoyeurs de l’économie ivoirienne bravent les contrôleurs de la LONACI. En tout cas les agents de la Lonaci traquent ces derniers, mais ce phénomène à la peau dure . Il y a eu des arrestations des organisateurs de ces jeux parallèles. Mmalgré tout, le phénomène gagne de plus en plus du terrain.

Albert Zatté