SOCIÉTÉ

(Côte d’Ivoire) Sacrifice humain à Dikodougou: Un enfant égorgé, son sexe sectionné et emporté

Suite à une promesse alléchante de ses complices, un homme a ôté la vie à son neveu, Coulibaly Vazoumana, âgé de 9 ans, en classe de CE1 à Dikodougou, jeudi 15 février 2018, précisément dans le village de Kadjoa, dans la région de Korhogo (568 km d’Abidjan).

Deux semaines après le crime odieux, le corps sans vie du petit Coulibaly Vazoumana, âgé de 9 ans et inscrit en classe de CE1 à l’école primaire publique de Kadjoa est retrouvé à quelques encablures du village. La gorge ouverte, son sexe est sectionné et emporté.

La disparition soudaine de son oncle, lors de la battue en vue de retrouver l’enfant, a suscité les supçons du village. Celui-ci, tentant de s’enfuir a été rattrapé à plusieurs kilomètres du village. Un intérrogatoire de la gendarmerie a suffi pour qu’il avoue les faits. Suite à des promesses alléchantes de ses complices, il a demandé à son neveu de l’accompagner au champ. Sur les lieux, il égorge l’enfant et lui sectionne le sexe qu’il détient à ce jour sur lui. L’affaire est au Tribunal de Korhogo et les complices sont activement recherchés.

Cette affaire intervient dans une période marquée par plusieurs crimes rituels consécutifs à des enlèvements d’enfants. 40 cas d’enlèvements d’enfants ont été signalisés auprès des services de police. Le cas le plus célèbre est celui du petit Aboubakar Sidick Traoré ‘‘Bouba’’ qui a suscité une marche pacifique samedi 3 mars dernier.

 

Cyrille NAHIN

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire