SOCIÉTÉ

Crime rituel: Une élève violée et vidée de son sang à M’bahiakro

Suite à la marche pacifique en l’honneur de Traoré Aboubakar Sidick, dit Bouba, âgé de 4 ans et froidement tué, puis vidé de son sang, samedi 24 février 2018, une élève en classe de 5ème, a été victime du même type de crime odieux lundi 5 mars 2018 à M’bahiakro, dans la région de l’Iffou (331 km d’Abidjan).

Les populations de M’bahiakro se sont reveillées ce lundi 5 mars 2018 par un crime odieux et choquant. Celui de la jeune Glahou Chancelle en classe de 5ème. Violée, puis vidée de son sang, son corps est découvert dans une maison inachevée dans la cour de la prison de ladite ville oû son père est garde pénitentiaire.

De sources concordantes, le présumé assassin, dont l’identité n’a pour l’instant pas été revelée, a été retrouvé. Il s’agit d’un prisonnier censé s’adonner à des corvées à 16 h. Le procureur de la ville et la gendarmerie étaient sur les lieux du crime. Les populations, choquées, exigent la lumière sur ce crime odieux d’autant que la prison est surveillée par l’escadron mobile de Daoukro, la gendarmerie de M’bahiakro et des gardes pénitentiaires.

De sources policières, 40 cas d’enlèvements ont été signalés en Côte d’Ivoire. La psychose, la colère et l’indignation gagnent le pays en raison de ces enlèvements pour des besoins de sacrifice rituel.

Cyrille NAHIN

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire