POLITIQUE

Côte d’Ivoire / Tête à tête Soro – Ouattara : Les vérités de l’ex chef rebelle à son mentor

Alassane Ouattara et Soro Kigbafori Guillaume ont eu un tête à tête au domicile du premier cité le samedi 5 janvier 2019 à 18h. Selon  »Nouvelles générations », quotidien ivoirien proche de Guillaume Soro dans sa parution du mardi 8 janvier 2019 , cette rencontre de vérité entre l’ex chef de la rébellion ivoirienne et son mentor politique a porté sur la question du parti unifié RHDP.

C’est depuis Ferké où il était pour les fêtes de fin d’année et d’où il a lancé de nombreuses piques dans le camp de son parti, le RDR,  que Guillaume Soro a reçu le coup de fil de Ouattara l’invitant à cette rencontre urgente dès qu’il rentre à Abidjan.

Contrairement à leurs précédentes rencontres, Soro a exigé de Ouattara que personne d’autre ne prenne part à cette rencontre. Ainsi, aux de dires de quelques indiscrétions, seule la première dame s’est invité à moment donné,  à ce huis clos pour prêter main forte à son époux qui avait du mal à convaincre son petit poulain d’hier.

Selon le journal, au cours de cette rencontre qui a duré plus d’une heure, « Alassane Ouattara a clairement signifié à son invité son vœu de le voir reprendre toute sa place au sein du RDR. Il lui a présenté les enjeux que renferme à ses yeux, le projet de parti unifié, et lui a demandé de s’y engager. Le RDR, lui a-t-il répété, est sa famille. Il l’a exhorté à ne pas rester en dehors de cette famille. En réponse, Guillaume Soro a reconnu que le parti reste sa maison. Il a assuré y être et vouloir y demeurer. Cependant il a affirmé ne pas être favorable au projet du Rhdp tel que pensé et conçu par Ouattara et ses soutiens. « Je suis à la maison, je suis au RDR, mais je ne suis pas pour le Rhdp de la pensée unique », aurait-il clarifié. Le député de Ferké a réitéré son vœu de voir Alassane Ouattara retrouver son «aîné» Henri Konan Bédié afin de préserver les acquis de la prise du pouvoir en 2010. L’ancien Premier ministre a insisté sur la nécessité de sauvegarder l’union dans les différences au sein de leur grande famille politique. Pour lui, c’est à travers un dialogue interne, le respect et la considération mutuels, que les incompréhensions doivent être aplanies, et non par la « pensée unique ». »

Face aux difficultés de son époux, la première dame qui devrait donc bien suivre les échanges de loin, a rejoint les deux dans la salon de la rencontre pour reprendre les arguments de son mari à son compte, expliquant à leur ‘’fils’’ qu’ils ont besoin de lui au RDR et qu’il doit absolument reprendre sa place dans la famille. Mais avec amabilité, l’ancien secrétaire général de la Fesci va lui répéter la réponse qu’il avait donnée à son époux. Ils lui ont demandé d’être présent au congrès du 26 janvier. Soro Guillaume qui n’a pas été précis sur sa participation ou non à ce congrès du RHDP, est resté constant sur le besoin de cohésion au sein de la famille houphouétiste, et souhaite que tous restent ouverts au « dialogue ».

Outre cette question du RHDP, des sujets comme les récentes visites de Soro à Bédié à Daoukro, et au président Sassou Nguesso du Congo ont été également abordés. Le président de l’Assemblée nationale en a profité pour informer son hôte de son prochain voyage aux Etats-Unis où il est admis à s’inscrire à l’université de Havard pour préparer un doctorat.

Blaise BONSIE