POLITIQUE

Démocratie: La Fondation Friedrich Erbert dévoile son plan d’action 2018

La représentation ivoirienne de la Fondation Friedrich Erbert, sise à Abidjan, Cocody, Riviera Attoban, a présenté, ce lundi 19 février 2018, au cours d’une conférence de presse, son plan d’activités pour cette année.

« Nous voulons donner des opportunités à ceux qui veulent affronter les défis de ce beau pays, qui ont des idées, qui ne ne restent pas à la phase critique mais qui cherchent un avenir meilleur. », a indiqué Thilo Shone, resprésentant résident de la Fondation Friedrich Erbert, dans son discours de bienvenue. Entrant dans le vif du sujet, le conférencier a réitéré l’engagement de cette Fondation à accompagner les Ivoiriens pour faire face aux défis que sont l’inclusion sociale de la croissance économique, la réconciliation entre les partis politiques et la démocratie. Pour se faire, il a annoncé un programme très élargi comprenant des débats politiques, des plateformes de discussion sur la sécurité sociale, la migration etc. Des tables rondes qui auront lieu aussi bien dans plusieurs communes de la capitale ivoirienne mais aussi à l’intérieur du pays (Nord, Centre, Ouest, Est). La ville de Bouaké, recevra, a-t-il fait savoir, la deuxième édition du programme ‘‘Génération à venir’’.

A sa suite, Séraphin Konan Kouamé et Karamoko Diakité, tous deux chargés de programmes, ont procédé à un exposé sur ladite Fondation et ses activités pour l’année 2018. Programme ‘‘Génération à venir’’, Café politique, déjeuner-débat sur la réforme du secteur de la sécurité, tables rondes ‘‘migration et syndicats’’, études et partage d’expériences sont entre autres les grandes lignes de ce plan d’activités.

Pour rappel, la Fondation Friedrich Erbert, du nom premier Président allemand élu démocratiquement, a été créée en 1925 selon les dernières volontés de ce dernier dont la conviction était : la démocratie a besoin de démocrates. Présente en Côte d’Ivoire depuis 27 ans, elle contribue à la reconciliation nationale tout en mettant le citoyen au centre du développement équitable à travers le dialogue et le partenariat. La jeunesse, les médias, la société civile et les organisations syndicales sont les pilliers de la démocratie qu’elle s’évertue à renforcer.

Cyrille NAHIN

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire