SOCIÉTÉ

Deuil: Mian Augustin, KB, Kabila et Eric Doffo rendent homage à Wilfried Oulah

Décédé vendredi 13 avril 2018, Wilfried Oulah, chef du personnel du SAMU, par ailleurs secrétaire général de l’Union nationale de la jeunesse du Guemon et Cavally (Unaj-GC) a reçu, samedi 28 avril de la même année, un hommage digne de l’affection que lui portait ses amis.

Yopougon, place CP1, minuit. Un espace domine les autres sur ce terrain dédié aux veillées funèbres en raison de son podium et des prestations d’artistes. Il s’agit de celui de Wilfried Oulah dit Versace ou encore Sotawa.

En prélude à la veillée familiale prévue mercredi 9 mai 2018, les amis de Versace ont tenu à lui rendre un hommage mérité. Colonel KB connu sous l’appelation Maréchal KB, Mian Augustin, Assi Fulgence Assi (AFA), Claude Gohourou, tous produits de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ont honoré la mémoire d’un des leurs. Même mobilisation pour l’Union nationale de la jeunesse du Guemon et Cavally (Unaj-GC) présidée par Eric Doffo.

Exemple d’abnégation selon Angélo Kabila, Wilfried Oulah était pour Maréchal KB un bon syndicaliste qu’il a pris sous son aîle à la cité rouge de Cocody. Un frère, dit-il, avec lequel il a gardé de bons rapports même lorsqu’il était en exil. « Le jour de son décès, il m’a appelé à 11h 28 car on avait une course à faire…avant que je n’apprenne la triste nouvelle l’après-midi », a révélé colonel KB. « J’ai perdu un grand ami. En pareille circonstance, les mots n’ont aucun sens. Face à la mort, la parole n’est qu’illusion car on veut dire de belles paroles pour reveiller notre camarade Versace. Mais quoi qu’on dise ou fasse, il ne va pas revenir. C’est tistre. La jeunesse ivoirienne a perdu un leader. Il a toujours su trouver les mots justes en toutes circonstances. », a souligné Mian Augustin à l’endroit de celui qui l’appelait affectueusement leader. La levée est prévue vendredi 11 mai 2018 et l’inhumation à Fengolo dans le département de Duékoué.

Cyrille NAHIN

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire