SPORT

Entretien / Habid Beye : ” Le football africain a besoin de gens comme Drogba pour évoluer “

Après sa retraite sportive, voici 7 ans qu’ Habib Beye officie comme consultant à Canal. Il n’était pas un joueur fantasque mais rigoureux. Une rigueur qu’il met désormais au service du football européen et africain à travers ses commentaires et analyses.
Nous avons profité d’un match caritatif qu’il a livré, samedi dernier à Poissy, avec Variété Football club de France pour lui faire une passe. Une-deux parfait. Entretien.

Là, vous vous retrouvez au 50ème anniversaire de Variété Football club de France pour un match de gala…

Effectivement, c’est une très bonne chose voire un privilège de faire partie de Variété Football club de France, ce club historique. C’est toujours un plaisir de retrouver les amis, les anciens. Nous sommes là pour une cause noble; nous mettre au service des autres, un sacré signe d’humilité quand on voit des personnes comme Laurent Blanc, Arsène Wenger, Lizarazou, Alain Giresse qui composent cette équipe. Nous sommes là pour soutenir les hôpitaux en difficulté ces derniers temps pour gérer la crise sanitaire.

Quel sentiment de se retrouver dans un tel groupe?

C’est d’abord une fierté de faire partie de Variété. Un privilège de jouer avec des personnes ou contre qui j’ai joué ou qui m’ont entrainé.

Où en êtes-vous avec votre formation d’entraîneur?

J’ai validé le 2ème diplôme. Il n’en reste qu’un dont le passage est impossible cette année. Quand on nous donnera l’opportunité du 3ème, j’irai. On va dire que j’attends 2021/2022 pour valider ce 3ème et dernier diplôme qui me permettra de diriger techniquement un club de haut niveau.

Si vous devriez choisir entre la consultance et le métier d’entraîneur…

( Il coupe net.. ) Non, non y a pas photo! Entraîner c’est mon obsession. La consultance est une étape pour l’instant.

La candidature de Didier Drogba, votre ancien coéquipier de l’OM, à la présidence de la FIF, ça vous dit?

Si, si… Je n’ai pas encore eu l’occasion d’en parler avec Didier. Mais je sais qu’il est très impliqué dans le football de son pays. J’espère que ça se passera bien pour lui. Il veut se mettre au service du football ivoirien qui a besoin de lui. Le football africain a besoin de gens comme lui pour évoluer.
C’est une élection avec d’autres candidats. Mais ma préférence c’est Didier.

Tibet Kipré, Event News Tv ( Paris )

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire