SOCIÉTÉ

Guemon : le député Simon Doho mobilise plus de 40 millions pour les riziculteurs

Atteindre l’autosuffisance alimentaire en riz, tel est l’une des mission que se fixe l’honorable Simon Doho, député de Bangolo sous- préfecture. Pour réussir ce pari, l’homme vient de mettre sur pied un vaste projet de culture de riz sur l’étendue de la région du Guémon. Hors mis les coopératives dans le domaine du café- cacao, cette région ne dispose pas de structures spécialisées en production de riz. Et pourtant, la région dispose de 35000 hectares de superficie de bas-fond non exploités selon les experts. Un riche acquis que naturel que l’ex directeur général adjoint de la société des transports abidjanais (Sotra) veut mettre en valeur pour le bonheur de ses parents.

Pour la première expérience, 115 localités (soit 1 hectare par localité) de la région ont été choisie pour abriter des des champs- écoles. Cette phase a pour objectif de former 20 jeunes par village aux techniques culturales de production de riz. Après les acquis de cette expérience, les riziculteurs formés pourront désormais faire chemin seul. Ainsi ce projet dénommé « bas-fond école » va permettre de former 2300 agriculteurs lors de la phase expérimentale.

« Notre bonheur se trouve dans notre capacité à produire. La clé du développement c’est le revenu de chacun d’entre nous en vue de subvenir aux besoins vitaux nos familles », a exhorté le député Simon Doho lors de la rencontre d’explication du projet tenue à sa résidence privée de Bangolo le 23 avril dernier. Selon le parlementaire, le problème de l’emploi des jeunes peut être résolu par l’agriculture. Il a révélé que des unités de transformations seront implantées progressivement dans les différents chef-lieu de sous-préfecture après le succès de cette phase expérimentale.

Pour réussir ce pari, ce projet bénéficie de l’accompagnement financière et technique de sawadogo Abdoulaye PDG de Nafaso , une entreprise burkinabé spécialisée dans la production et la vente de riz et de semences à hauteur de 40 millions de franc CFA. Ayant fait fortune dans la production du riz et connu comme l’un des plus grand producteurs de riz en Afrique de l’ouest, Sawadogo encouragé les bénéficiaires à l’abnégation au travail. Parti de rien pour être une figure emblématique du monde agricole africain, le PDG de NAFASO a partagé sa riche expérience avec les producteurs venus des 4 départements de la région du Guémon.  » nous voulons former des riziculteurs dans votre région; et retenez qu’un producteur de riz n’a rien à envié à un planteur de cacao « , a t- il conseillé.

Une équipe de bénéficiaires effectuera un voyage au pays des hommes intègres pour visiter les installations de sawadogo Abdoulaye. Le début des travaux pratiques pour ce projet est fixé pour la première semaine du mois de juin. La société  » Grâce agricole « , spécialisée des la production et la vente de semences, filiale du groupe « nafaso » basée a Yamoussoukro sera chargée de l’encadrement technique sur le terrain.

 

Francioly  T.