SOCIÉTÉ

Insécurité à Abidjan/ Un cuisinier forme un gang et attaque son employeur : 350 millions Frs Cfa emportés

Par simple cupidité, Zougouri Issoufou, cuisinier de nationalité burkinabé s’accoquine de ses compatriotres Ouédraogo Soumaila alias ‘‘Yiriba’’, fournisseur d’armes, Sawadogo Daouda, cuisiner, Sanou Dramane et Djiguemdé Laurent, tous deux employés dans la même résidence ainsi que des complices ivoiriens pour braquer leur employeur, un expatrié fortuné dont nous tairons le nom.

Le vœu malsain nourri, le mode opératoire élaboré avec d’autres complics internes (le virgile Bamba Anderson, ex-FRCI, Sanou Dramane, employé de maison et le blanchisseur du couple Djiguemdé Laurent), Zougouri Issoufou et sa bande de larrons passent à l’offensive dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 mai 2018 aux environs de 3 heures du matin. Armés de pistolets, ils s’introduisent aisement au domicile du couple d’expatriés sis à Cocody Deux-Plateaux-Vallons et emportent, sous la menace de leurs armes, des numéraires ainsi que des biens dont la valeur est estimée à 350 millions Frs Cfa. Après leur basse besogne, ces individus de mauvais alois se fondent dans la nature avec leur butin.

Passé ce coup de pied dans sa fourmilière, l’expatrié fortuné, fils d’un ancien secrétaire général de l’Union africaine, saisit la Police criminelle le lendemain, dimanche 27 mai 2018. Les investigations menées par les fins limiers de la Police criminelle permettent de mettre le grappin sur deux membres du gang à N’ziannouan à …kilomètres d’Abidjan. Le nommé Bamba Youssouf Abdel Kader, 29 ans, Ivoirien, passe aux aveux. 2/3 du gang est vite démantelé. Ouédraogo Soumaila alias ‘‘Yiriba’’ de nationalité burkinabé, pourvoyeur du gang en armes tombe dans les filets de la Police crimelle. Comme lui, Zougouri Issoufou, le cerveau de cette expédition qui revient sur son forfait.

« J’avais besoin d’argent. Je n’avais jamais fais cela auparavant. J’ai travaillé seulement dix jours chez ce monsieur. Mes complices m’ont dit qu’ils ont eu 7 millions Frs Cfa et nous ont partagé 3 millions Frs Cfa. J’ai reçu 1,5 million Frs Cfa », affirme-t-il.

Pour sa part, Sawadogo Daouda, cuisinier 62 ans, père de 8 enfants confirme. « C’est Issoufou qui était le cuisinier du monsieur. C’est lui qui a dit qu’il y avait beaucoup d’argent là bas. », revèle-t-il.

Au total, l’opération de police a permis d’interpeller huit individus et de saisir une arme à feu de marque Tanguefoglio, de calibre 7,65 mm avec un chargeur du même calibre. De même, plusieurs biens appartenant au couple ont pu être retrouvés.

Tout en saluant le coup de filet de la Police criminelle, le commissaire principal Bleu Louan Jean Challemagne, porte-parole de la Police nationale, ne manque pas de prodiguer des conseils aux populations non sans leur indiquer le numéro vert.

« Jous voudrais à travers cette tribune appeler à la vigilance de tous les citoyens vivant en Côte d’Ivoire quant à l’engagement de leur personnel de maison et concernant les moyens financiers qu’ils gardent chez eux. Nous ne nous lasserons jamais de citer notre numéro vert notamment le 170 »,a-t-il prodigué.

Les resultats de la traque des bandits en cavale seront livrés ulterieurement. D’ici là les individus interpellés rejoignent leur cellule avant d’être conduits sous peu devant le Parquet d’Abidjan Plateau pour répondre de leurs actes.

Cyrille NAHIN