AFRIQUE & MONDE

La reine Elizabeth II exfiltrée de Buckingham par crainte du coronavirus

1 140 personnes contaminées, 21 morts, c’était samedi 14 mars le bilan provisoire du coronavirus au Royaume-Uni. Une épidémie qui effraie le monde entier, mais aussi la reine Elizabeth qui a, selon le Sun, été exfiltrée de Buckingham.
En France, le ton de l’exécutif se durcit face à la propagation du coronavirus. Malgré le maintient des élections municipales, Édouard Philippe a annoncé la fermeture dès ce dimanche 15 mars des lieux « non indispensables » alors que l’épidémie a fait au moins 91 morts sur le sol français. Au moins deux membres du gouvernement, Franck Riester et Brune Poirson, ont été testés positifs. Un fléau qui touche aussi nos voisins européens.

Au Royaume-Uni, le virus a déjà fait 21 morts (nombre qui a doublé en seulement une journée) et contaminé au moins 1 140 personnes et effraie la famille royale et notamment la reine Elizabeth II. À 93 ans, elle fait partie des personnes à risque. Jeudi 12 mars, décision a donc été prise de la conduire à Windsor, selon le Sun.

« Elle est en bonne santé mais il a été jugé préférable de la déplacer. Beaucoup de son personnel est un peu paniqué à propos du coronavirus. Le palais accueille un flux constant de visiteurs, notamment des politiciens et des dignitaires du monde entier », a expliqué une source royale au Sun. Ce n’est que par précaution que l’épouse du prince Philip, 98 ans, serait mise à l’écart. «La reine a rencontré beaucoup de gens là-bas jusqu’à récemment. Mais elle est à quelques semaines de son 94e anniversaire et les conseillers estiment qu’il vaut mieux la mettre hors de danger », poursuit la source du tabloïd qui précise qu’un déplacement de la cour de la reine pourrait être envisagé jusqu’à ce que cette crise sanitaire soit terminée.

Retrouvez cet article sur GALA

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire