POLITIQUE

Le président de l’UDPCI, Albert Mabri Toikeusse, investi, vendredi, candidat de son parti a déposé ce lundi, ses dossiers de candidature à l’élection présidentielle d’octobre 2020 à la Commission électorale indépendante (CEI).

Après le dépôt de sa candidature, voici les premiers mots de Mabri à la presse

“Nous venons de faire acte de candidature pour la prochaine élection présidentielle. Ça été avec beaucoup de plaisir, beaucoup de bonheur. L’Afrique et la Côte d’Ivoire sont annoncés pour avoir le meilleur avenir possible pour les prochaines décennies et notre pays qui a non seulement des ressources naturelles importantes mais aussi les résultats de sa force de travail à travers l’agriculture, a un potentiel à transformer. Ce potentiel là doit être transformé avec les jeunes. Heureusement, nous avons une démographie qui est en faveur de cela. Notre population est jeune. C’est pour cela que l’occasion de la prochaine élection doit permettre de donner toute sa place aux jeunes. Permettre que le dividende démographique que nous avons puisse conduire au développement, conduire à une participation effective des jeunes à la transformation de notre pays. C’est la raison de notre candidature et nous prions Dieu que tous ceux qui sont les acteurs de l’élection en Côte d’Ivoire et de l’élection présidentielle en particulier agissent pour la transparence, agissent pour que nous nous reconnaissons dans les résultats qui sortiront des urnes.

Je voudrais ici féliciter les plus de 597.000 Ivoiriens qui nous ont fait confiance en nous accordant leur parrainage dans l’ensemble des 33 régions et districts de Côte d’Ivoire. La loi nous impose d’en choisir 17 pour déposer la candidature. C’est ce que nous avons fait. Avec eux nous serons sur le terrain pour la mobilisation à l’effet de transformer cette volonté en victoire le 31 octobre prochain”.

SILVERE BOSSIEI

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire