SOCIÉTÉ

Liberté de la presse: La Côte d’Ivoire perd une place

Selon le rapport de Reporters  sans frontières (RSF) publié mercredi 25 avril 2018, la Côte d’Ivoire est passée de la 181ème place en 2017 à la 182ème place.

 « En Côte d’Ivoire, les autorités ont interpellé et détenu huit journalistes pour leur demander de révéler leurs sources sécuritaires à la suite de la publication d’articles sur les mutineries qui ont secoué le pays en 2017. Plus aucun motif ne justifie, dans la nouvelle loi sur les médias votée par l’Assemblée nationale, la détention de journalistes, mais ces derniers peuvent toujours faire l’objet de poursuites pour offense au chef de l’Etat ou pour diffamation. », regrette Reporters sans frontières

Fondée en 1985 à Montpelliern RSF est une une organisation internationale dotée d’un statut consultatif auprès de l’Organisation des Nations unies, de l’Unesco, du Conseil de l’Europe et de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Basée à Paris, l’association, devenue une organisation leader dans le monde pour la défense et la promotion de la liberté de l’information, compte 115 correspondants dans 115 pays.

Cyrille NAHIN

Ajouter un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire