SOCIÉTÉ

Man: Grève des enseignants / 5 professeurs arrêtés Les enseignants assiegent la préfecture de police

Les enseignants devant la Préfecture de police
La préfecture de police a été prise d’assaut par plusieurs enseignants dans l’après midi du mardi 05 mars 2019. Ils réclamaient ainsi, la libération de 5 de leurs collègues arrêtés le matin par la police.  Malgré l’usage de gaz lacrymogène qu’à fait la police, les enseignants manifestants ne plient pas l’échine. « (…) Nous avons appris que 4 de nos collègues ont été arrêtés par la police ce matin. Nous avons donc décidé de venir à la préfecture de police pour demander leur libération immédiate, quand les forces de l’ordre ont tenté de nous dispersé à l’aide de gaz lacrymogène. Nous avons rebroussé chemin avant de revenir a la charge», confie un enseignant du primaire sous le couvert de l’anonymat.
Ce sont au total 5 enseignants issus des 3 lycée de la ville que sont le lycée moderne 1 et 2 et le lycée municipal de Man. Selon la policie, les enseignants arrêtés ont tenté de perturbé les cours à l’université et dans d’autres lycées en empêchant la tenue des cours, quand ils ont été interpellé par la police. Notons que les enseignants arrêtés sont toujours  à la préfecture de police. Un calme précaire règne sur la ville et la quasi totalité des écoles publiques est fermé. Les enseignants rencontre fin d’après midi Mardi 05 Mars le préfet de région pour négociation.
Doumbia Balla Moïse