SPORT

Mondial 2019 : les Etats-Unis restent sur le toit du monde en battant les Pays-Bas (2-0) en finale

Les Américaines ont remporté leur quatrième titre mondial, dimanche, sur la pelouse du Groupama Stadium de Lyon. Les Néerlandaises, qui disputaient leur toute première finale, ont craqué à l’heure de jeu.

La grande fête du football féminin se termine encore une fois sur un sacre américain. Les Etats-Unis ont remporté leur quatrième Coupe du monde féminine de football, en battant les Pays-Bas (2-0), dimanche 7 juillet, au Groupama Stadium de Lyon.

Rapinoe encore. La « Team USA » a tué la rencontre à l’heure de jeu. D’abord sur un penalty transformé à la 61e minute par l’indispensable Megan Rapinoe après que sa coéquipière Alex Morgan s’est écroulée dans la surface de réparation sur un pied haut néerlandais. Le break sera fait huit minutes plus tard, par l’intermédiaire de Rose Lavelle. La révélation du tournoi a transpercé la défense adverse avant de tromper la gardienne du gauche.

Les Etats-Unis en habitués. Nation la plus titrée en Coupe du monde (quatre titres), la « Team USA » est aussi devenue la deuxième sélection de l’histoire à soulever le trophée deux fois d’affilée, après l’Allemagne (en 2003 et 2007). En face, les « Oranje », championnes d’Europe à domicile il y a deux ans, disputaient leur première finale pour leur deuxième Mondial seulement.

Une Française au sifflet. Même si les Bleues ont quitté la compétition dès les quarts de finale, il y avait bien une Française sur la pelouse. C’est en effet Stéphanie Frappart qui a été choisie pour arbitrer la finale. « C’est une grande fierté et une grande reconnaissance », s’est félicitée celle qui découvrira la Ligue 1 la saison prochaine.

Source: France info