POLITIQUE

RHDP, Parti unifié/ KKB : « C’est un faux débat »

Kouadio Konan Bertin, militant du PDCI, ex-candidat indépendant à la présidentielle 2015 a clarifié, ce dimanche 8 avril 2018, sa position sur les passes d’armes au sommet de l’Etat relatifs à la question du parti unifié au RHDP.

Pour KKB, le débat sur le parti unifié n’est pas d’actualité car il aurait dû être tenu avant et non à deux années de la fin du mandat de la coalition au pouvoir d’Abidjan. « Tout ça pour ça ? La direction de mon parti ruse avec ses propres militants dont on veut détourner l’attention des vrais problèmes. On instaure un faux débat sur l’alternance, le parti unifié. Le PDCI n’a pas de problème d’alternance. », a-t-il signifié d’emblée.

A en croire l’ex-député de Port-Bouet (Abidjan), la question de fond au PDCI se resume à la succession de Henri Konan Bédié qui a déclaré, dit-il, à la face du monde en 2010 qu’il était à son dernier combat. « J’ai été personnellement à Daoukro pour lui demander ce que cela signifiait. Il m’a dit qu’il n’est plus candidat à une élection dans ce pays. La marche du PDCI doit continuer. Mais avec qui ? Là se trouve la question. », a-t-il revélé.

Enfin KKB soutient que le Président Ouattara peut prétendre à un troisième mandat au regard de la Constitution. Il n’empêche qu’il milite pour une Commission électorale indépendante (CEI) crédible et acceptée de tous car gage de stabilité et de paix.

Cyrille NAHIN