SOCIÉTÉ

Yakassé Atobrou: Lutte contre l’orpaillage clandestin et développement de la petite mine

Jean Claude Kouassi lance le chantier école d’Abradine 2

Dans le souci de freiner l’orpaillage clandestin et l’établissement d’un secteur formel de l’artisanat minier, les chantiers écoles de la petite mine se multiplient. Le ministre des Mines et de la géologie, Jean Claude kouassi a procédé, le vendredi 12 juin 2020, au lancement officiel du chantier école d’Abradine 2, dans le département de Yakassé Attobrou. Cinquième du genre depuis le point de départ de cette innovation à Bozi (Bouaflé), le 28 janvier 2020, les quatorze impétrants ont vu leur formation couronnée par un emploi direct dans une entreprise minière.

Les populations et les élus de Yakassé Attobrou, avec à leur tête, M. Séka Séka Joseph, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, premier Vice-président du Conseil régional de la Mé, ont salué l’avènement du projet dans leur localité. Un chantier école qui offre de nombreuses opportunités à la jeunesse et aux populations qui vont rompre avec le chômage et les trafics, mais aussi et surtout de tourner le dos à l’orpaillage clandestin. Le ministre a dans son message appelé à un éveil de conscience, à la rupture d’avec les pratiques dangereuses et répréhensibles, qui mettent à mal, l’équilibre environnemental et la santé.

A la fin de la formation, ceux qui en feront la demande, dans le respect du Code minier, recevront leur autorisation pour vivre décemment de leur métier.

La localité était, l’une des plus touchées par le fléau de l’orpaillage clandestin. Ce qui justifie, l’organisation de mars 2019 à février 2020, de 5 opérations de la Brigade de Répression des Infractions au Code Minier (BRICM) dans la zone. Interventions au cours desquelles 44 sites d’orpaillage clandestin ont été démantelés, 24 pelleteuses hydrauliques et 102 Kg de minerai d’or saisis, ainsi que 10 orpailleurs clandestins interpellés et déférés devant le parquet
Le chantier école d’Abradine 2 sera suivi de celui de Tangelan (Agnibilékrou), le 13 juin 2020. Quatre autres sont prévus pour un objectif de 10 chantiers écoles avant la fin de l’année 2020.
Le projet chantier école dans le secteur de la petite mine vise à dispenser une formation initiale et qualifiante en présentiel et en alternance, aux jeunes ivoiriens.

Doumbia Balla Moïse