ÉCONOMIE

Côte d’ivoire: Les victimes des déchets toxiques appelées à investir le tribunal du commerce le 25 janvier

Photo d'archive utilisée juste à titre d'illustration

Le président du Réseau national pour la défense des droits des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire, Koffi Hanon Charles a animé une conférence de presse le samedi 20 janvier 2018 à la mairie d’Adjamé (Abidjan) pour annoncer que le Tribunal du Commerce qui a été saisi de l’affaire des déchets toxiques donnera son verdict le 25 janvier 2018.

Koffi Hanon Charles

M. Koffi Hanon Charles président de ladite association des victimes des déchets toxiques a signifié aux journalistes que le 20 juillet 2017 les victimes des déchets toxiques ont porté l’affaire devant le Tribunal du Commerce d’Abidjan qui donnera son verdict le 25 janvier 2018.   Le Ministre Adama Bictogo et la société MBLA CONSULTING SARL, Koné Cheick Oumar et ses 8 sociétés, Gohourou Claude François et sa structure la CNDVT, la Sgbci , Afriland First Bank et autres sont concernés par cette affaire .
‘’Le ministre Adama Bictogo et la société Sgbci ‘’qui selon Koffi Charles avaient été ‘’ curieusement soustrait de l’affaire ‘’ seront également devant le Tribunal du commerce, précise t-il.

Rappelons que le 13 janvier 2015, la chambre des délits économiques du Tribunal de Première Instance d’Abidjan -plateau avait condamné à 20 ans de prison ferme et à 03 millions FCFA d’amende pour des actes d’abus de confiance et de blanchiment de capitaux portant sur la somme de 4, 658 milliards FCFA Koné Cheick Oumar , Gohourou Claude et leurs complices , Access bank à 21 milliards fcfa d’amende ‘’ .

Le 27 juillet 2016 la Cour d’Appel a confirmé cette décision rendue en première instance. Mais les prévenus dont Koné Cheick Oumar, Gohourou Claude et leurs complices sont libertés car aucun mandat d’arrêt ne leur a été délivré.

‘’ Notre action n’est pas une nouvelle indemnisation, nous voulons recouvrer l’argent des victimes détournés ‘’ a précisé le conférencier. Avant d’ajouter que les victimes demandent la somme de 30 milliards FCFA pour tous les préjudices subit.

Il a invité toutes les victimes à venir nombreux au Tribunal du Commerce le 25 janvier 2018.

ALBERT ZATTE

NE RATER RIEN!
Inscrivez-vous à notre Newsletter
Soyez le premier à recevoir les dernières mises à jour et les contenus exclusifs directement dans votre boîte e-mail.
Restez à jour
Essayez-le, vous pouvez vous désabonner à tout moment.
close-link