SOCIÉTÉ

Développement local/ Taï Glahou Jean (maire de Duékoué) : « J’ai atteint 85% de mes objectifs »

Lors d’un entretien exclusif accordé à Eventnewstv, lundi 27 mars 2018, Taï Glahou Jean, maire de Duékoué, fait le bilan de sa gestion à la tête de cette commune, capitale de la région du Guémon.

L’éducation est le secteur clé dont Taï Glahou Jean a fait son cheval de bataille dès son élection le 24 avril 2013 en qualité de maire de Duékoué. Face aux écoles en paillote, aux effectifs pléthoriques et au manque d’infrastructures scolaires, le maire dit avoir construit 11 écoles dont 8 sont fonctionnelles et 3 en voie de finition. A ces écoles, il ajoute des cantines scolaires à Gbaoubly et Glahou. Non sans oublier des latrines, 1600 bancs et des bureaux pour les directeurs.

Au niveau sanitaire, le maire de Duékoué soutient avoir construit une maternité entièrement équipée au quartier Kôkôman. Cette maternité d’une valeur de 57 millions Frs Cfa dont 35 millions Frs Cfa sont issus des fonds propres de la mairie, portera le nom Gloué Tahé Thérèse, du nom du matrone âgée de 93 ans pour l’ensemble de sa carrière. Puis, le maire rappelle la réhabilitation du centre de santé de Fengolo ainsi que celui de  Petit Duékoué (Pikoa Lambert) en finition. En termes d’infrastructures, il estime avoir construit des ponts reliant des quartiers (Kôkôman), plus grand quartier de la ville, grâce au groupe Thanry. Il cite également la construction d’un dalot entre l’école Yah Fanny et petit commerce, un autre pont vers l’église protestante et le réprofilage léger des routes de l’école 2 à Kôkôman jusqu’à la maternité, l’école Méïté-Légbédji. Pour la maitrise des ordures ménagères, le maire revèle avoir  commandé dix bacs à ordures et un camion dit empirôle.

« Au niveau social, j’ai crée une cellule de prise en charge des enfants. Cent prises en charge scolaire chaque année pour des enfants des écoles privées. L’argent est versé à l’école. Cela nous coûte 5 millions Frs Cfa chaque année. J’ai créé une autre cellule pour offrir cent permis de conduire pour les jeunes (18-39 ans). », a-t- il fait savoir tout en revélant avoir donné 1 million Frs Cfa au centre professionnel de la mission catholique pour l’encadrement des jeunes. Par ailleurs, le maire Tai Glahou Jean met à son actif, le festival ‘‘Avondjahi’’, les préselections de Wozo vacances avec Nahomie Alafé, le financement de l’équipe de football de Duékoué à hauteur de trois millions Frs Cfa ainsi que la radio du Guémon. Il annonce la création d’une fanfare municipale dont le matériel a coûté 5 millions Frs Cfa et 7 feux tricolores en voie d’installation, prévues pour fin avril 2018.

Projets imminents

Outre ses actions énumérées ci-haut, Tai Glahou Jean, a annoncé des projets à court terme qui lui sont chers. Ce sont : la construction d’un hôpital de 150 lits entre Dahoua et Bahé ainsi que celle d’un lycée municipal par le groupe Thanry. Mais d’ores et déjà, un lycée professionnel a été offert à la localité par le gouvernement ivoirien. De même, une usine de production de riz de la productrice du vivrier Irié Lou Colette verra le jour. 2 000 emplois directs sont annoncés avec l’installation de cette usine. Enfin, le maire dit avoir obtenu le financement de la construction du grand marché de Kôkôman qui s’élève à 3 milliards Frs Cfa. Autant d’actions qui le poussent à rempiler. Le rêve qu’il caresse pour son probable second mandat : la construction de la Maison de la culture et des arts de 3 000 places ainsi qu’un stade omnisport.

Cyrille NAHIN, de retour de Duékoué