SOCIÉTÉ

L’ambassadeur Charles Gomis investi le Président du comite des Sages de la Diaspora ivoirienne de France.

C’est en présence de l’Ambassadeur, Son Excellent Charles Gomis, que le Président du comité des sages de la diaspora ivoirienne en France (COSADIF) a été investi, ce samedi 1er décembre 2018, à l’ambassade de Côte d’Ivoire en France.

Ni le froid, ni la manifestation des gilets jaunes à Paris n’a empêché la communauté ivoirienne de France de participer à l’événement. Il sont venus nombreux, Guides religieux, le représentant des Rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, le Doyen de la Communauté ivoirienne en France, présidents d’associations et de fédérations d’associations, tous présents pour assister à l’investiture du pasteur Gueï en tant que 1er Président du tout nouveau Conseil des Sages des Ivoiriens de France ( COSADIF).

L’objectif de ce nouvel organisme est, d’abord, d’assurer la prévention et la gestion des conflits au sein de la communauté ainsi que ceux qui pourraient survenir avec d’autres communautés, à travers des missions d’écoute, de bons offices, de médiation et de conciliation; d’appuyer, ensuite, la diaspora ivoirienne, et singulièrement celle vivant en France, dans sa capacité à améliorer l’entente entre ses membres et à s’organiser pour résoudre certains problèmes : chômage des jeunes, santé, habitat, place des femmes, éducation, gestion des mineurs en conflit avec la loi, et bien sûr, le dramatique sujet de l’immigration clandestine, tant dans les pays d’accueil qu’en Côte d’Ivoire. L’amélioration des conditions de vie et de travail des Ivoiriens de France participe aussi de la volonté de leur permettre de contribuer, de manière efficiente, au développement de notre pays.

Rappelons que dès sa prise de fonction, l’ambassadeur Charles Gomis s’est engagé à œuvrer à la mise en place de grandes associations des ivoiriens de France, à l’image du Conseil des Maliens de France ou de la Fédération des Burkinabé de France. Après la création de l’Union Interfédérale des Associations féminines et des Femmes Ivoiriennes de France (UIAFFIF), le 28 janvier 2017, à l’ambassade de Côte d’Ivoire en France, qui a porté à sa tête madame Sanni Carolle, c’est presque un an après, le tour du Conseil des Sages (COSADIF).

L’idée est d’organiser la diaspora en pôles représentatifs, avec des porte-voix

capables de relayer des difficultés de tous ordres auxquelles sont confrontées les ivoiriens de France.

La constitution du COSADIF a été accueillie unanimement par toutes les associations représentatives de toutes les régions de la Côte d’Ivoire, qui ont d’ailleurs toutes participé à l’élaboration des textes régissants le fonctionnement du COSADIF. Ce sont les représentants du Sud de la fédération des associations Abbey (ARAF) et Akyié (CARAF), Abouré ; de l’Est avec la fédération des associations Agni du Moronou; du centre avec la fédération des associations baoulé (BERA); de l’Ouest avec la fédération des associations Wês (Guéré et Wobé); du Nord avec les fédérations des associations du Worodougou, Malinké, sénoufo et lobi ; des chrétiens catholiques et Protestants (évangéliques, méthodistes et christianistes célestes) et des musulmans.

L’engagement de l’ensemble des communautés Ivoiriennes a amené l’Ambassadeur Charles Gomis à en appeler à l’expérience de chacun et à la coopération de tous avec le COSADIF. « J’en profite pour saluer toutes celles et ceux qui n’ont ménagé aucun effort pour que cette seconde composante de la grande association des ivoiriens de France voit le jour, remercier tous les guides religieux et les représentants de toutes les régions de Côte d’Ivoire qui ont consacré durant 17 mois leur précieux temps à la création de cette structure ».

Le pasteur Guei a, quant à lui, placé son mandat sous les auspices d’une réconciliation sincère : « Président de cette association qui se donne pour objectif de réunifier tous les ivoiriens présents en France, à vos côtés, je me battrai, pour que nous puissions tous retrouver l’unité et la paix que nous avons perdu depuis quelques années déjà, et pour lesquelles nos autorités ont cherché une équipe représentative, neutre pour mener à bien ce combat ».

Le comité des Sages sera constitué des guides religieux, des présidents des fédérations d’associations communautaires et des ainés de la communauté, conformément à ses statuts. Son action devra permettre d’assurer de façon pérenne une bonne image à la communauté ivoirienne en France auprès des autres communautés et des institutions du pays d’accueil. Des objectifs qui sont les émanations de la culture de paix et des valeurs de dialogue et d’hospitalité de la Côte d’Ivoire.

L’ambassadeur Charles Gomis pour conclure, a salué le travail du comité ad hoc et du comité scientifique pour leur contribution à la rédaction des statuts et règlements intérieurs du comité, mais aussi Monsieur Aïdara Abdoulaye, consul sortant, Monsieur Diaby Vacaba, Premier Conseiller, promu Ambassadeur.

Durant leurs missions respectives, ils ont été accompagnés par les consuls Kouassi Théophile, Chef du Service Visas Biométrique, N’Gaman Eboua Chef du Service Passeport, Aka Amon jacques, chef du service de l’état civil.

Ils seront remplacés par Messieurs Gbégbé LANTA à l’état civil et l’immatriculation, Monsieur GBI Toussaint, pour l’enregistrement des associations, la coopération décentralisée et la culture, Madame Coulibaly Adja au service des passeports biométriques et Mlle Doris Allégbé au service des Visas biométriques.

Fatim Camara